La revue de stress de Lolobobo

Une revue de blogs, des audiobooks, des calembours à deux balles, et les des chroniques par un blogueur quadragénaire,père de famille, provincial, non influent et complètement à l'Ouest
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Category Les poèmes Alakons

Le peuple Alakon est avec les grec; les ligures, le visigoth et autre Goths un des peuples fondateur de l'Europe. L'originalité première des Alakons est d'avoir inventé la poésie, avant le feu, la roue, et même les vêtements. C'est donc le premier peuple (et le seul a ce jour) a avoir déambulé nue en déclamant de la poésie... ce simple fait explique qu'il est depuis été complètement oublié dans l'histoire du monde.....

Fil des billets Fil des commentaires

Ensemble créons une secte apocalyptique !

, 08:02

La semaine dernière en regardant la télé, je suis tombé sur une de ces émissions qui nous abreuvent de scénarios de fin du monde pour la fin de l'année...

bon

encore faut il faire confiance au Mayas

et j'avoue qu'un peuple qui a un nom d'abeille de dessin animé çà me fait plutôt pas sérieux pour des informateurs chargés de nous filer un tuyau sur un des événements les plus important de l'histoire de l'humanité.

Bref

mais quand même, en admettant qu'ils aient raison, nous sommes aujourd'hui à deux jours de la fin du dernier Été de la planète...

...Enfin, il y a un an on était a deux jours de la fin du dernier Été de la planète (parce que cette année, il n'y a pas eu d’Été, mais je m'éloigne du sujet)

tout ça pour dire qu'on ne peut jurer de rien (en plus c'est pas beau de jurer)

et comme on ne peut jurer de rien, pourquoi ne pas imaginer que les autres tarés au nom d'abeille, pourraient avoir raison, et que l'on soit a l'aube du crépuscule de la race humaine. (classe comme formule is'nt it ?).

Ce qui m’amène a me dire, que mine de rien il se pourrait qu'il ne nous reste que 3 mois pour accomplir notre destiné et nos projets !

je jette donc un œil a ma liste des «10 choses à faire avant de mourir»...

...Quoi ? tu n'a pas de liste de 10 choses que tu voudrais faire avant de mourir ?

... ben tu devrais, c'est toujours amusant.

En plus, si les copains de Willy le bourdon ont raison, tu peux te simplifier la liste en mettant des trucs qui vont pas trop bouleverser ton planning, du style «penser à nourrir le chat», «payer le troisième tiers provisionnel», ou des grosse conneries qui resteront sans conséquences puisque notre rendez-vous avec la grande faucheuse est dans moins de 100 jours par exemple «voter Copé à la présidence de l'UMP», «déguiser Charb en cochon et l'envoyer en week-end à Kandahar», «faire l'éloge des qualités d'acteur de Jean D'Ormeson»...

soyons fous, faisons dans la démesure.

Mais je continue à m'éloigner de mon sujet, je disais donc en point N°8 de ma liste des «10 choses à faire avant de mourir», il est inscrit : Devenir le gourou d'une secte apocalyptique

Soyons pragmatique, trouvons d'abord un nom, et pourquoi pas : «le mouvement Mambalekouyiste»

Soyons organisés, autant définir dès a présent qui peut adhérer au mouvement !

  • Les hommes : de préférence vieux, sans héritier (ou nouveau résident belge) , près a adopter le fondateur de la secte (ou a faire un don substantiel au coordonnées bancaire que je leur indiquerait, qu'il m'excuse par avance si je ne leur envoie pas de reçu de déduction fiscale, si tout se passe bien dans les 90 jours à venir, il n'auront pas de déclaration de revenu à faire au printemps prochain...)
  • Les Femmes : de préférence jeunes, à forte poitrine et prête à s’offrir corps et âme (de préférence corps quand même) au fondateur de la secte
  • Les gnous : (et pourquoi pas d'abord, c'est pas parce qu'on est une secte qu'on doit être sectaire)

le décorum... J'ai remarqué que tout mouvement religieux digne de ce mon se dotait généralement d'une espèce de grand bouquin, relié avec plein de mots dedans qui racontait l'origine du monde, le casting, les exploits des prophètes et tout le tralala. personnellement je pense que je vais plutôt faire ça sous forme de livre numérique disponible sur l'Appstore, et vendu au prix modique de 6€66cts (il n'y a pas de petits profits).

Mais comme je suis bon (comme tous les -charlat... prophètes), je te livre gratuitement et en avant première le premier chapitre du grand livre de Mambalek :

---

terre-europe.jpg

La Genèse

Lundi

Le premier jour c'était lundi. Dieu était seul à l'atelier et il se dit que pour bosser ce serait plus agréable que se soit propre. Il pris un balais, Il balaya la poussière, il en fit un tas, et lava a grande eau.

La poussière et l'eau se mélangèrent et formèrent une boule, et comme il ne savait pas trop qu'en foutre, et qu'il ne voulait pas avoir l'impression de ne rien avoir fait de sa journée, il décida que se serait sa première création, il nomma le machin la terre et partit se coucher.

Mardi

Mardi Dieu pris confiance que l'avenir commercial de sa boule d'eau et de poussière était très limité, il eu l'idée d'en faire un support de culture. Il foutit deux trois moisissures dessus, les arrosa , l'eau ruissela sur la boule. Ça ne servait toujours pas à grand chose, mais c’était joli, il se creusa un peu la tête pour trouver un nom vendeur, il appela les machin qui poussait, des plantes, et l'eau qui ruisselait, la mer.

Puis il partit se coucher.

Mercredi

Mercredi Dieu se dit que pour faire quelque chose de viable avec sa «terre» sa «mer» et ses «plantes», il avait peut être intérêt a s'entourer d'un personnel compétant, il réuni quelques divinités mineures à qui il donna la responsabilité du service «recherche et développement», et quelques démons peut recommandables a qui il confiât le «service Marketing»

Jeudi

Le service «recherche et développement» créa plein de petit trucs rigolos, qui rampaient, marchaient, grimpaient, sautaient. le «service Marketing» appela cette gamme de produits «les animaux», et leur donna des nom aussi divers que «le chien», «le chat», «le serpent», «le singe», «le kangourou», le «cacatoès» et le «sarcoramphus papa»! Tout cela était fort amusant et Dieu se félicita d'avoir une équipe aussi efficace pour le seconder.

Puis il partit se coucher.

Vendredi

Le matin, il trouva une petite boite sur son bureau, les gars du service «recherche et développement» y avait déposé deux petits objets dotés de 4 membres qui semblaient être les modèles mâle et femelle d'une nouvelle espèce d'animaux. les types du «service Marketing» les trouvèrent trop top génial et les appelèrent «les humains».

Au cours de la journée, il les mirent sur la terre, mais ils ne représentaient que peu d’intérêt (par rapport à la magnificence du gnou par exemple).

Dans l’après-midi, les gars du service «recherche et développement» se dirent qu'ils pourraient leur trouver un truc que les autres animaux n'avaient pas, et il se mirent à chercher quoi.

pour sa part Dieu partit se coucher.

Samedi

En montant a son bureau, Dieu croisa un type du service «recherche et développement» qui lui dit qu'il planchait avec ses collègues sur quelques concepts géniaux mais que ça prendrait un peu de temps. 5 minutes après un gars du «service Marketing» lui annonça qu'il savait ce qu'il manquait aux humains : des passions, il se fit fort d'expliquer à Dieu, que ce n'était pas trop dur à inventer et que le nouveau stagiaire du marketing pourrait s'en charger plus vite que tous ces branleurs du service «recherche et développement».

Le soir il posa sur le bureau de Dieu une boite avec plein de passions à l’intérieur, chacune d'entre elle avait un nom ultra stimulant qui finissait en «Isme» : «le communisme», «le capitalisme», «le bouddhisme», «le christianisme», «le féminisme», «l'islamisme», «le judaïsme», «le catholicisme», «le léninisme», «le taylorisme», «le marxisme», «le dadaïsme», «le machisme», «l'impressionnisme», «le racisme», «le fascisme»,«l'individualisme», «le consumérisme», «le collectivisme», «lecanaldesuezetsonisme», et autres néologismes...

chacun de ces machins était très joli et scintillant, Dieu en resta sur le cul, se félicita de la créativité de son service marketing et décida que le lendemain se serait relâche pour tout le monde.

Dimanche

Dieu était seul dans son usine, il se dirigea vers sa Terre et regarda, il aperçu que c'était une belle journée, un doux soleil baignait la terre, et tous les humains étaient à la plage.

Il les envia un peu.

Puis finalement il se dit «Ils ont bien raison d'aller à la plage, je vais les rejoindre, et tant qu'a faire, je vais prendre la boite a «-isme» avec moi, ça leur fera une surprise»

Arrivé sur la plage il chercha un endroit ou poser sa serviette

Ce n'était pas simple il y avait du monde.

Puis il ouvrit la boite a «-isme» et donna aux uns et aux autres les jouets scintillants qu'elle contenait.

et là....

Ce fut le bordel, chacun essayait de parler plus fort que son voisin, et lui assénait sa vérité, le contredisait, l'empoignait, l’engueulait...

Dieu, n'en revenait pas

Excédé par le bruit et la fureur il hurlât de sa voix divine «Cassez vous tous !»

Et la foule s’éparpillât aux quatre coins de la terre

Dieu était épuisé, il rentra chez lui et partit se coucher

Lundi

En rentrant dans son bureau, Dieu se dirigeât vers la terre, et le mélange des «-ismes» avait créé un bordel sans nom, il s’arracha un peu les cheveux et se dirigeâta l'air abattu vers son bureau.

Sur sa table de travail il trouva une grande caisse dans laquelle les types du service «recherche et développement» avaient déposé les prototypes sur lesquels ils avaient bossés à la fin de la semaine précédente, chacun d'entre eux avait des noms pas marketing du tout : L'amour, l'écoute, l'attention, la fraternité l'amitié, ou encore la compassion...

...Par contre il comprit tout de suite que çà pourrait facilement compenser les méfaits de la boite a «-isme» s'il s'empressait de les livrer aux humains.

Il parti donc à leur rencontre. et se dirigea tout de suite vers la plage ou il les avait vus la veille.

Sur la plage il ne restait qu'une poignée d'humains.

Ne sachant commet rencontrer tous les autres, il leur laissa la lourde caisse qu'il portait.

Et il comprit une chose : pour réussir une entreprise, peut importe la qualité du service marketing si on n'a pas un très bon service logistique et SAV derrière...

Voilà voilà...

Est ce vraiment nécessaire que je rajoute que les quelques malheureux crétins restés sur le bord de la plage avec le super contenu de la caisse se font depuis régulièrement casser les pieds par les tenants des «-Ismes» de tout poil ?

Après, je dis ça, je dis rien !

...Et puis de toute façon il faut que je te quitte : on m'attend à la plage.

PS : je fait au passage un grand merci à Romain et Elooooody qui hier m'ont gentiment, innocemment et respectivement donné l'idée du prophète et de la boite a «-isme».

Aristote vs le FN

, 10:19

« Marine elle a raison ! »

Je suis sur que comme moi tu entends de plus en plus souvent cette phrase; au troquet du coin à l'heure du café, sur les réseaux sociaux et les blogs quand le débat s'enflamme et même dans les réunions de famille (oui je sais on ne choisi pas sa famille et on choisi encore moins les bulletins de vote de sa famille).

Mais pourquoi entend t'on de plus en plus souvent : « Marine elle a raison ! ».

Je vous donne une piste de réflexion : c'est la faute aux grecs !

Enfin, a un grec en particulier : Aristote, le type a qui on doit la logique aristotélicienne et en particulier cet outil de raisonnement de base qu'est le syllogisme.

Aristoteles.jpg

je m'explique :

Le syllogisme est composé de deux propositions (les prémisses) qui servent a valider une conclusion.

Comment se fait la validation ? et bien c'est simple, si les prémisses sont vraies, alors la conclusion est vraie

je vais prendre un exemple que tu connais sans doute pur éclaircir mon propos :

  • Tous les hommes sont mortels, (prémisse, Vraie)
  • les Grecs sont des hommes, (prémisse, Vraie)
  • donc les Grecs sont mortels (conclusion, Vraie puisque validée par les prémisses)

Le sylogisme est un outil qui sert vachement dans une argumentation ou dans débat, en effet si on peu prouver (ou le faire croire) que ce qui conduit a une action ou a une décision est du à la combinaison d'argument justes, alors cette action est juste.

Tu comprendra donc que l'utilisation du syllogisme est une astuce rhétorique qu'aiment a utiliser les femmes et les hommes politiques, c'est rapide a utiliser et ça marque les esprits...

par exemple :

voici un exemple sylogisme qui pourrait être de droite :

  • L 'état est endetté, (prémisse, Vraie)
  • Les salaire des fonctionnaires représentent une part des charges de l'état, (prémisse, Vraie)
  • Supprimons des services publics pour réduire les dépenses et la dette.( conclusion juste, puisque validée par les prémisses)

la conclusion est logique (j'ai pas dit juste)

je peux aussi te proposer un sylogisme de gauche :

  • L'état est endetté, (prémisse, Vraie)
  • Les Français les plus riches bénéficient de niches fiscales qui leur permettent d’échapper à l’impôt, (prémisse, Vraie)
  • Supprimons les niches fiscales pour augmenter les recettes et réduire la dette.( conclusion juste, puisque validée par les prémisses)

ici aussi la conclusion est logique (et je la trouve un peu plus juste).

Sur le même sujet je te propose un truc qui ressemble à syllogisme (et qui fourmille dans les intervention des orateurs FN) :

  • L'état est endetté, (prémisse, Vraie)
  • Les Pays de la zone Euro sont endettés , (prémisse, Vraie)
  • sortons de la zone Euro pour réduire la dette( conclusion bancale qui semble juste, puisque sortir de la zone Euro n’annule aucunement la dette).

Çà ressemble à un sylogisme, ça a la couleur d'un sylogisme MAIS c'est un « sophisme » (si tu veux vraiment te la péter à la machine a café, tu peux aussi dire un « paralogisme »), c'est a dire que même si les prémisses sont correctes il n'y a pas de liens d'inclusion entre elles et que même s'il elle a l'air juste, la conclusion est fausse.

un exemple de paralogisme célèbre est le Le paradoxe du fromage à trous :

  • Plus il y a d'emmental , plus il y a de trous
  • or plus il y a de trous, moins il y a d'emmental,
  • donc plus il y a d'emmental , moins il y a d'emmental .

Ce qui est bien c'est qu'en utilisant le sophisme avec subtilité on arrive à valider n'importe quelle proposition même les plus inacceptables.

par exemple celle-ci qui fonctionne a fond depuis que l’extrême droite est l’extrême droite :

  • En France il y a du chômage
  • En France il y a des étrangers
  • virons les étrangers de France pour supprimer le chômage.

Bon je sent bien que mes lecteurs prêts a voter un peut trop a droite ne sont pas convaincus par mon raisonnement, je pense que je veux les embrouiller (ils n'ont peut être pas tord ;o) ). personnellement je pense que c'est parce qu'il prennent depuis trop longtemps les sophismes pour des syllogismes.

je vais donc utiliser un raisonnement dont la logique devrait les convaincre :

  • Les partis politiques sont pourris, il ne faut pas voter pour eux
  • Le FN est un parti politique comme les autres
  • donc Le FN est pourri et on va pas voter pour lui.

comme quoi les logiques les plus bancales peuvent toujours se retourner contre ceux qui les manipulent merci monsieur Aristote.

les jeux de l'été : kiarebusreboira (le retour)

, 07:00

Bonjour ami lecteur, tu te demande sans doute (ou pas ) pourquoi les kiarebureboira ont quittés les colonnes de ce blog.

et bien je te répondrai que d'autre font des rébus bien plus subtils que les miens : Le coucou par exemple te propose chaque dimanche de découvrir le nom et le prénom d'un homme politique.

Accroche toi c'est coriace.

Mais pour ta part tu souhaite un rébus plus accessible réalisés avec de belles ressources en Creatives Commons.

alors en voici un petit facile à résoudre (clique sur l'image pour l'agrandir)

rebuspetit.jpg

et bien sur un grand merci au talentueux photographes dont j'ai réexploité le travail pour ce billet :

Le bestiaire enchanté...

, 15:20

Au programme aujourd'hui, un petit conte Breton...

Illustration du roman de Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles par John Tenniel-extraite de Wikimedia

Le petit Renard et le petit Lapin.

L'histoire raconte qu'en des temps reculés, dans le bois d'Avaugour vivait une famille renard et une famille Lapin...

Un jour madame Lapin eut un petit, et quelques jours plus tard, ce fut au tour de madame Renard de mettre bas.

Comme dans tout bon conte animalier, les jeunes renard et lapin furent copains comme cochon, allant ensemble à l'école, disputant de longuse parties de foot dans les clairières (la proximité de Guingamp sans doute...), et bien sur, grandissant sous le regard aimant et plein d'affection de leur parents.

(...)

Le temps passa, et vint le jour des 18 ans du jeune lapin. Pour fêter l'événement, le jeune lapin se hâta d'aller avec sa carte d'identité prouvant sa majorité, chez le premier négociant de vins et spiritueux (a moins que ce ne soit chez LIDL) pour acheter 3 packs de Kro qu'il décida d'aller se partager avec son copain de toujours dans un coin de la forêt éloigné de ses parents ...

Tu me dira que c'est pas beau de prêter des souhaits de biture à mes héros animaliers, je te répondrai que mon conte sa passe en Bretagne et qu'ici les Djeunz tassent dès qu'il en ont l'occasion...

finissons à cette digression; je reprend mon histoire :

Après 3 packs de kro, mes amis des bois sont fins saouls et le lapin plus encore que le renard. Le léporidé ivre mort supplie son compagnon de ne pas le laisser mourir d'un coma éthylique perdu dans un vallon et ne sachant comment le porter, le renard lui fait la proposition suivante.

«Petit lapin, mon ami, accroche toi a ma queue, essaye d'avancer à ma suite, et je te ramènerai chez toi...»

Ainsi font-ils et le petit lapin grâce à la grande queue en panache de son ami se retrouve bientôt chez lui à l'abri de tout danger.

Là il se remet de sa cuite, et tout heureux de s'en être sorti jure de ne plus boire (tout du moins jusqu'à la prochaine grande occasion).

Quelques jours plus tard, C'est au tour du renardeau de fêter sa majorité, revoilà donc nos deux amis, à la caisse du LIDL équipés de leurs packs de Kro. Tu 'en doute ami lecteur, à nouveau nos amis sont chiffon-carton, à l'infime différence que c'est au tour du canidé de ne plus tenir debout (tu observe cette licence qui fait qu'en un conte animalier un renard, n'a généralement aucun mal à tenir debout.) Bref, mon renard est rond comme une queue de pelle, et justement, puisqu'on en parle le Lapin se rappelle de l'acte de charité de son compagnon et à son tour propose à son camarade de beuverie :

«Petit renard, mon ami, accroche toi a ma queue, essaye d'avancer à ma suite, et je te ramènerai chez toi...»

Le petit renard essaye donc d'attraper la queue de son pote sauf que , ton sens de l'observation te l'aura fait remarquer ami lecteur, une queue de lapereau c'est tout petit (voire ridicule) et le renard échoue lamentablement à se raccrocher à son ami.

Ne se décourageant pas, le lapin dit donc à son ami : «attends moi, je reviens !».

Quelques minutes plus tard, Le lapin revient au volant d'un magnifique BMW série III , embarque son copain, et le ramène sauf chez lui...

voilà voilà...

Hein ?

Tu veux la morale de l'histoire ?!

Ben c'est simple , la morale c'est : «Quand dans la vie on a un petite queue, mieux vaut avoir un grosse voiture»

Hein ?

Tu veux savoir pourquoi je raconte des horreurs pareilles ?,

Simplement parce-ce que hier, j'étais au supermarché, et qu'un de mes voisins qui se déplace en fauteuil roulant était lui aussi sur le parking et qu'il était garé fort loin de l'entrée, simplement parce qu'un gars avec une grosse BMW avait garé sa voiture entre deux des places réservées aux invalides...

...sans doute avait-il considéré qu'avoir une petite queue était un grave Handicap ;) .

Enfin ça n'a pas grand chose à voir avec mon conte animalier, ce n'était ni un Renard ni un Lapin, Simplement un Blaireau.

De la philosophie appliquée aux geeks

, 07:32

''Comme j'écris rarement en ce moment, je me suis dit que j'allai écrire un article un peu plus profond, sérieux, ou inutile, à vous de choisir parmi ces 3 propositions. '' L'approche du bac de philo (et oui c'est en juin amis bachelier) et la déliquescence (as-tu vu l'utilisation d'un vocabulaire riche) des valeurs humanistes m'incitent à vous proposer amis lecteurs une réflexion sur le plus grand clivage de la philosophie humaniste : je parle bien sur (mais vous l'aurez compris) de l'opposition profonde entre la condition humaine telle que vue par Rousseau, et Voltaire.

rousseau.jpgEn effet, Rousseau et voltaire ne sont pas que les héros d'un monument de la chanson française mais aussi deux des plus grands philosophes du siècle des lumières (ceci est un avis partial a déconseiller au futur bachelier dans sa copie).

On dit généralement que Rousseau fut un optimiste triste qu'on l'oppose à Voltaire qui pour sa part aurait été un pessimiste gai.

Cela ne signifie aucunement que le premier eut été fan de Roger Gicquel et le second de Priscilla folle du désert (quoi que). Pratiquement cela signifie que chacun d'entre eux a une vision de l'humanité qui régie l'ensemble de sa pensée.

Ainsi, Rousseau pense que l'homme et foncièrement bon (youpy youpy) et que c'est la société qui le rend mauvais (bouh la méchante) ainsi, l'homme libéré de la société appelé aussi l'homme naturel redeviendrait bon et gentil (back to the trees)

voltaire.jpgPour sa part Voltaire est persuadé que l'homme est foncièrement mauvais et que globalement il fait tout son possible pour se nuire à lui même (et a ses petits camarades).

Si on adapte ce clivage au cybermonde du XXIème sciècle :

Rousseau serait exactement le type de mec a venir casser les Coui... pieds au tous ses contacts Facebook pour leur envoyer des oeufs magiques et des cadeaux virtuels, à faire suivre des chaines de messages proposant bonheur et prospérité, a avoir une blogroll de 20 pieds de longs ou l'on retrouve pelle-mêle tous les blogs ou il a daigné une fois poser les yeux. ... Bref si Rousseau etait un Geek se serait un gentil pénible, voir un Kikoulol horripilant ( note l'écriture ambitieuse mariant vocabulaire soutenu et néologisme de Djeunz ).

Voltaire pour sa part aurait je pense décidé de fermer son blog depuis un bon moment et passerai la plus part de son temps sur Ground Zero le nouveau Mashup de Google Maps qui te permet de voir les effets d'une bombe atomique qui tomberai dans ton jardin.

Enfin quand on voit que ce travail de vulgarisation philosophique nous a fait arriver à un lien pareil, je me dis qu'il vaut peut être mieux que je prévienne tous les futurs bacheliers que je me décharge de toute responsabilité quand à leur probable échec au Bac de philo suite à la lecture de ce post.

- page 1 de 4