Dans lequel il est prouvé que Phileas Fogg n'a rien gagné à faire ce tour du monde, si ce n'est le bonheur

....On se rappelle qu'à huit heures cinq du soir -- vingt-cinq heures environ après l'arrivée des voyageurs à Londres --, Passepartout avait été chargé par son maître de prévenir le révérend Samuel Wilson au sujet d'un certain mariage qui devait se conclure le lendemain même.

Passepartout était donc parti, enchanté. Il se rendit d'un pas rapide à la demeure du révérend Samuel Wilson, qui n'était pas encore rentré. Naturellement, Passepartout attendit, mais il attendit vingt bonnes minutes au moins.

Bref, il était huit heures trente-cinq quand il sortit de la maison du révérend. Mais dans quel état ! Les cheveux en désordre, sans chapeau, courant, courant, comme on n'a jamais vu courir de mémoire d'homme, renversant les passants, se précipitant comme une trombe sur les trottoirs !

Une histoire a A télécharger là
à écouter ici :

Ou à à podcaster en cliquant là....
podcastez le son de la revue de Stress en RSS podcastez le son de la revue de Stress - avec Itune podcastez uniquement le tour du monde en 80 jours en RSS


Voici le dernier chapitre du tour du monde en 80 jours. si j'en crois les stats, vous avez été près d'une centaine à suivre ce podcast feuilleton. Merci !
Vous pouvez à présent télécharger l'intégrale du podcast ici.
et donner vos avis et vos commentaire sous ce post.