En 1929, Frigyes Karinthy, un écrivain hongrois imagina que nous étions tous reliés les uns aux autres par l’intermédiaire des amis de nos. Cette idée resta une utopie jusqu’à ce que Stanley Milgram un sociologue américain se essaye d'évaluer combien d’intermédiaires séparaient deux personnes choisies au hasard.

Pour expérimenter celà, il proposa à des habitants du Nebraska et du Kansas d’envoyer une lettre à un Bostonien dont ils n’avaient jamais entendu parler via leur réseaux de connaissances. Il supposât qu'il faudrait plusieurs centaines d'intermédiaires pour que la lettre arrive a bon port. pourtant, en moyenne il ne fallut que 6 personnes pour faire transiter le courrier [...]

C'est de là qu'est née la théorie des 6 degrés de séparation, sur laquelle Mao nous a écrit aujourd'hui une perle bloguesque [note que je linke surtout pacece que sur ce cooup j'ai fait office de muse]

Ce qui est très amusant avec cette théorie c'est qu'elle permet de lancer une amusante causerie lors d'un diner chiant, ou autour de la machine à café. elle peut aussi te permettre de lancer un jeu sur Facebook, d'écrire un post, ou même un post sur un post ou tu rajoute le nom d'un ou deux intellectuels histoire d'étaler la culture que tu n'as pas...

Pourquoi je dis ça, parce qu'il se trouve qu'il y a quelques jours j'ai lu l'ensemble des références du post que je viens d'écrire dans l'excellent livre de Thierry Crouzet Le peuple des connecteurs.dont la seconde édition sort dans quelques jours simultanément en librairie, et sous forme d'audiobook distribué gratuitement sur le web, et dont le hasard veut que je sois l'une des voix.

Tout ça pour dire que je lance la théorie des 6 utilités du post sur ce blog.

Bref ça c'est du post, du lourd...