Tu t'en fiche surement un peu, mais demain c'est l'élection du président de ma communauté de commune.

Ce qui est amusant , c'est qu'en France il y a d'aujourd'hui environ 2400 communautés de communes, qui sont (c'est un avis très personnel de gars qui vie à la campagne ) de super outils pour le développement local, en effet, plus que rataché à des concept moyenageux de bourg et de villages, elles sont liées au concept géographique de « territoire vécu », elles se justifient par le fait que les évènements quotidien de la vie des habitants se déroulent sur un territoire bien plus large que celui d’une seue commune. On peut ainsi, vivre dans une commune, travailler dans la commune voisine, faire ses courses dans une autre commune, ou encore participer aux activités d’un club ou d’une association dans une autre ville ou village du voisinage. Grâce aux communautés de communes, les municipalités se donnent les moyens de faire ensemble ce qu’elles ne peuvent pas faire seule.

Ce qui est encore plus amusant, c'est que (du moins par chez moi) les candidats aux municipal ont pendant toute la campagne peu parlé de l'intercommunalité, d'ailleurs mon maire a été élu en disant que l'intercommunalité c'était pipi caca et que ça spolié ma commune de toutes ses prérogatives (et j'egsagére même pas sur la hauteur du débat) et ce qui est encore plus fou c'est que les électeurs qui se sont battu comme des chiffonniers pour défendre leurs candidats au niveau municipal sont complètement évincés de l'élection du président de la communauté de commune (puisque ce sont les conseillés communautaires qui vont élire leur président).

J'ai un peu l'impression qu'on est encore passer a coté d'un débat démocratique important. heureusement Thierry Burlot qui est conseillé régional et président de la communauté voisine de la mienne (on choisi pas toujours son intercommunalité) milite pour sa part pour plus d'intercommunalité et de démocratie intercommunale.

j'aime beaucoup sa vision