J’apprends ce matin la mort de Georges Charpak.

Prix Nobel , résistant, vulgarisateur des sciences auprès des plus jeunes, il fait partie de ces gens qui font la fierté de la France.

Hasard du calendrier c'est ce matin qu'a l'assemblée vont être étudié les projet d'articles de loi relatif à la déchéance de la nationalité.

Un coup d'oeuil sur la bio de Charpak. M'apprend, «que ses parents polonais émigrent en France alors qu'il a 7 ans, que durant la Seconde Guerre mondiale, il entre dans la Résistance. Et qu'il ne devient citoyen français qu'en 1946».

Voici donc un jeune homme, même pas français qui entre a résistance contre la France de Vichy, qui s’oppose a l’état et commet des actes de terrorisme...

... a son retour de Dachau, n'eut il pas fallu le bloquer a la frontière ?

Car si j'ai l'impression que son parcours contribue a la grandeur de la France, il est, selon des critères que certains voudraient élever au rang de loi assez loin de «la définition du bon français»

Je pense que cet esprit lumineux a du pendant ces derniers jours se poser de nombreuses questions sur l'évolution de notre pays.

crédit photo