(Au Moment Du Penalty)

Pascal m'apprend qu'aujourd'hui c'est la journée de la gentillesse, l'occasion pour moi de te reparler du zoo de la maison Lolobobo et des -horribles bestiaux qui la peuple- charmantes petites boules de poil qui en égayent la vie .

Si tu fréquentes ce blog depuis quelque temps tu connais Phil.

Tu sais aussi que fiers d'avoir réussi à faire entrer les bestiaux dans la maison, madame lolobobo et MM2P on profité de la brèche dans mon système d'opposition à la présence d'habitants a 4 pattes dans nos murs. pour infiltrer Melchior et Horace.



Mettons nous d'accord, c'est pas que je n'aime pas les bêtes (bien au contraire), c'est juste que je me demande si leur place est dans ma maison.

Le fait est que depuis quelques semaines, j'ai rejoint le club de ceux qui font faire une promenade au chien le soir après dîner. Pas grand chose, le tour du quartier un kilomètre histoire de se dégourdir les pattes.

Et depuis deux semaines Horace (le chat) a décidé de nous dans ces promenades.

je te laisse imaginer que le chat e le chien font tout pour faire les andouilles pendant ces promenades, essayant de se courser et de se mettre sur la tronche, sautant d'un trottoir à l'autre pour essayer de s'attraper (ils sont joueur), bien sur au mépris de toutes les règles de la sécurité routière.

Et bien j'ai observé un truc, depuis deux jours, quand les automobilistes (qui d'habitude traversent le quartier sans se soucier des limitation de vitesse) aperçoivent au bout de la rue, les deux animaux sautillants et fous furieux accompagnés de leur gardien de zoo, ils lèvent le pied, de peur de se retrouver avec un bestiau hysterique sur le capot de leur voiture.

Je pense que je vais essayer de les fourguer à la police, ils sont vachement plus dissuasifs que les radars automatiques.