concombre.jpgCette année on eu un hiver rude, mais on a aussi eu un printemps précoce.

Un printemps révolutionnaire à souhait, avec des soulèvements populaires dans les pays du Maghreb et les pays arabes.

Alors en Europe, on c'est extasié de ce besoin de liberté, de cette envie de se défaire des tyran on est devenu lyrique et on a inventé des termes comme « Révolution de jasmin », «printemps arabe», histoire de mettre un peu d'exotisme sur les actes d'habitants d'un même pays qui s'entretuent par ce qu'il ne sont pas d'accord.

Une chose est sure, c'est qu'on a réussi à se convaincre,qu'une fois les Ben Ali, les Moubarak (et peut être un jour dans longtemps Kadafi) partis, l'odeur du jasmin embaumerai un printemps qui n'aurait pas de fin.

Enfin si

Peut être, si par exemple une centrale nucléaire venait à péter grave, ou qu'un nuage de cendre volcanique boulverse le climat pour nous plonger dan un froid hiver Nucléaire.

Mais je vais cesser de faire du mauvais esprits et m’extasier sur le climat de joie de paix et d'harmonie qui entoure ses révolution. une fois les méchants chassé à coups de groles au ploum, les gens sont heureux

  • ils connaissent la félicité d'être en démocratie(comme nous en Europe),
  • il vont pouvoir travailler (comme nous en Europe),
  • regarder l'avenir avec un regard plein d'espoir porté par des yeux plein de larmes d'un bonheur quasi orgasmique (comme nous en Europe),
  • Et surtout arrêter de manifester, rentrer chez eux (comme nous en Europe),
  • pour laisser des politique honnêtes, visionnaires, responsables (comme les nôtres en Europe)
  • gouverner sagement à la destinée de leurs nations (comme nous en Europe).

Parce qu'en Europe :

tout va bien !

...Non je déconne

Parce que depuis quelques semaines, en Europe justement, il y a des gens qui râlent un peu. En Grèce, au Portugal, en Irlande, Et en Espagne, ou le mouvement des Indignés campe dans la rue pour faire savoir que même s'il sont en démocratie, il y ont des problèmes, qu'il n'ont pas de boulot, que la vie est trop chère, qu'il ne comprenne pas comment les honnêtes, visionnaires, et responsables politiques qu'il on élus pour présider à leur destinées on réussis à se laisser emporter dans une spirale de dette croissante qui le mets dans une situation délicate (t'as vu je deviens poli, j'ai réussi à me retenir de dire «Qui les mets dans la Merde» ... zutalor je l'ai quand même dit).

Ce qui est grave pour la communications des gouvernements du moins, c'est que ce mouvement né au coeur de pays démocratique, un peu comme si les gens de rue avaient envie d'un peu plus que de la démocratie, comme si en plus de cette libertée, il voulaient travailler, vivre décement, pouvoir faire des projets.

J'ai même cru comprendre que le fameux «mouvement des indignés» commencerait à fleurir dans certaines villes de France.

Un peu comme si un mouvement de révolution venait de naitre en Europe, il faudrait lui trouver un nom, il est un peu tard pour le Jasmin, le Printemps tire à sa fin, voyons comme le mouvement est né en Espagne, appelons le :

La révolution des concombres tueurs !

ça va plaire aux média ça.

Et peut être même que si dans toute l'Europe les cytoyens se reveille avec l'envie d'une autre Europe, une Uerope des citoyens , pas une europe de l'argent, peut être alors, nos politique honnêtes, visionnaires, responsables vont réagir...

tien.jpg

... et nous envoyer les chars