Je tombe facilement amoureux des chanteuses.

Il y a des hommes qui aiment les actrices, les mannequins, les princesses, les peoples, les secrétaires, les caissières de chez Leclerc et même les femmes de chambre...

J'aime les chanteuses,

et comme je ne suis pas particulièrement consommateur de clips vidéos, je les découvre souvent à la radio.

Ce qui me fait aimer les chanteuses c'est cette capacité de faire passer leur âme, leur cœur, leur rage et leur bonheur dans leur voix.

Douce puissante, rauque, légère aérienne sombre...

Qu'importe il y a quelque chose de mystique dans les voix de femmes qui me retourne le cœur.

Ça fait naitre quelque chose qui fait des nœuds dans mon ventre et au fond de ma poitrine mon cœur déborde d'émotions.

Ce n'est eut être finalement pas tomber amoureux, mais quelque chose qui y ressemble joliment.

Ce soir là je m'en souvient je suis tombé amoureux.

C'était un soir de fin d'hiver il faisait froid il était plus de minuit.

J'avais 15 ans.

Dans la voiture familiale nous rentrions de chez des amis de mes parents, et histoire de préserver ma bulle d'ado je cherchais désespérément une «radio libre» sur le tuner de mon Aiwa.

et soudain j'ai entendu sa voix.

Rauque, puissante, montant dans l'aigu et sombrant dans le grave.

Elle hurlait au monde elle susurrait à don amour perdu

Elle le suppliait, elle le maudissait

Elle parlait du feu qui l'avait consumé et détruite du feu dont elle renaissait.

Elle traçait du fusain de sa voix le dessin de la plus belle de la plus triste histoire d'amour du monde. Celle qui nous détruit et dont pourtant on sait qu'on se remettra...

... malgré tout.

Mais changé à jamais.

Dehors la pluie avait commencé, la voiture filait sur l'autoroute.

Dedans mon cœur était sur le point d'éclater

J'aurais pour sa voix traversé l'Europe j'aurais couru a Dublin sous l'orage qui se déchaine. je lui aurait promis l'univers entier, j'aurais pierre a prés pierre reconstruit les murs de Troie.

j'étais amoureux comme on doit l'être à 15 ans.

Et si a cet instant précis elle avait publié une petite annonce commençant par : «j'ai désespérément besoin d'un homme très doux assoiffé de sexe...»

j'aurais accouru.

Car c'est ainsi que se voient les amoureux éperdus de 15 ans.

Un peu plus de 20 ans plus tard, la petite annonce de Sinead O'Connor fait surtout renaitre les souvenir d'une soirée de mes 15 ans. Celle ou j'ai entendu pour la première fois Troy. l'une des plus belles chansons d'amour qu'il m'ait été donnée d'entendre.

et je ne m'en lasse pas.

Par contre si tu a plus de 44 ans et que tu cherche une compagne vas faire un tour sur Dangerous Mind pour savoir si tu correspond au profil.

Et si tu aimes simplement la musique elle était à Paimpol il y a quelques jours