Vous en avez sans doute entendu (beaucoup) parler cette semaine, c'est ce soir que Troy Davis doit être exécuté.

cette sentence de mort a été confirmée lundi par le Comité des grâces de Géorgie.

TroyDavisjpg.jpg

Bien que certaines associations essayent de lancer une grève des personnels pénitentiaires pour empêcher cette mise à mort,il reste encore UNE mesure légale pouvant empécher que la condamnation soit appliquée :

Vous pouvez demander au procureur du district du comté de Chatham de prendre position contre l'application de la sentence.

Pour cela, Amnesty international USA propose d'envoyer de lui envoyer un message. vous pouvez le faire en moins de 5 minutes en vous rendant sur la page web dédiée à l'opération.

ici :
http://takeaction.amnestyusa.org/siteapps/advocacy/ActionItem.aspx?c=6oJCLQPAJiJUG&b=6645049&aid=516533

Je me permet de vous rappeler :

  • que 7 des témoins qui ont été entendus dans le procès sont revenus sur leur témoignage
  • ce certains des jurés qui l'ont condamné en 1991 (il y a 20 ans) ont affirmé qu'au vu des faits qu'il connaissent aujourd'hui n'auraient pas prononcé la condamnation.
  • que vous pouvez consulter un dossier sur Troy Davis Ici
  • et que ce dernier ne demande même pas une remise en liberté, mais simplement qu'on commue sa peine en détention à vie (ce qui est déjà insupportable s'il est innocent)

et finir sur une phrase de Robert Badinter que j'ai déjà cité cette semaine : «...Il ne peut pas y avoir de justice qui tue»

Cliquez ICI