napo.jpg

Ce week-end Je n'étais pas à Vincennes, encore moins à la Concorde, mais comme une grande partie des français j'ai jeté un œil sur le compte rendu des deux grands meetings.

Et le hasard à voulu que je tombe sur un extrait de l'intervention de Sarko, ou il citait Bonaparte.

Et là j'ai eu comme une bouffée de 2007 qui m'a pris à la gorge.

En 2007 Nicolas Sarkozy me faisait peur, son culte de la personnalité son omniprésence son discours sécuritaire, son besoin de trouver toujours des responsables et des coupables me terrifiait.

Entre temps mes sensation face au bonhomme on changé. J'ai moins peur, mais je suis de plus en plus exaspéré r ses fait et son attitude.

Pourtant à le voir citer Napoléon, parler de la puissance de la France devant une foule Hystérique la crainte m'a repris, j'ai eu peur a nouveau.

Et comme quand j'ai peur je cherche a comprendre pourquoi, un truc que sans doute j'avais inconsciemment occulté m'est apparu:

Ce type ne s’intéresse pas au habitants de notre pays. mais à l'image qu'il se fait de la France.

tiens, regarde son slogan : «La France Forte»

A coeur de la tempête, il ne cherche pas à secourir ceux qui tombent du bateau, seul le sort du bateau l'interesse.

Il veut Une France forte,

  • Qui rembourse ses dettes,
  • Qui copine avec les puissants,
  • qu'on site en exemple,
  • qui a une voix forte face au monde,
  • ...

et il accuse ses compétiteurs de ne pas aimer la France, si ceux-ci souhaitent s’intéresser moins au prestige de la nation qu'au bien être de ceux qui y vivent.

Parce-que la France n'est pas un être qu'on doit chérir plus que tout.

La France c'est la somme de ses citoyens, de ses résidents, de plus de 60 millions de vies, d'espoirs, d'attentes et de rêves.

Je ne veux pas d'un président qui veut une France forte.

je veux un président capable de rendre la force aux français.

Et qui remplace ma peur par l'espérance.

mais bien sur, histoire de préserver les égaux démesurés, je laisserai le mot de la fin a l'actuel président

Après, je dis ça, je dis rien...