La revue de stress de Lolobobo

Une revue de blogs, des audiobooks, des calembours à deux balles, et les des chroniques par un blogueur quadragénaire,père de famille, provincial, non influent et complètement à l'Ouest
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Entries for Mot-clé "Ha hA !"

Fil des billets Fil des commentaires

Riz henné thé Kiri (ma liste de courses)

, 09:20

Depuis bientôt une semaine, la France se découvre de la sympathie pour François Hollande.

Il est de bon ton pour la France de gauche de le remercier de ce qu’il a fait de bien. Qui pour la loi travail , qui pour le mariage pour tous, qui pour sa gestion du terrorisme et que sais-je encore...

Personnellement je lui dois surtout une chose : avoir arrêté de bloguer sur la politique gouvernementale. En 5 ans, je me suis juste fendu d’un billet contre le projet de déchéance de nationalité, et il a lui-même reconnu que c’était une erreur. Même s’il n’avait jamais été mon candidat de cœur (et d’esprit) j’ai, en 2012, accompagné sa candidature, donc même si certain de ces choix m’ont pour le moins surpris, je me voyais mal tirer sur l’ambulance.

Par contre, dans le bilan de François Hollande, il y a une chose qu’on doit porter au crédit : la réapparition de l’anaphore dans la communication politique. Mais si, rappelez-vous , le «Moi président…» c’est une anaphore un terme répété plusieurs fois pour imprimer une idée forte.

Depuis, tout le monde (ou presque) l’utilise, même Bruno Lemaire a ressorti le concept pendant la primaire de droite, et hier encore, c’est Manuel Valls qui s’est prêté à l’exercice avec son «Rien n’est écrit»

Ce qui est rigolo c’est que cette mise en lumière de l’anaphore transforme en réunion de grammairiens les débats d’analyse politique. Tiens regarde hier soir j’ai zappé par inadvertance sur l’émission de Ruth Elkrief sur BFM, ses chroniqueurs parlaient tellement d’anaphores et de figures de style, qu’un temps, j’ai cru qu’on diffusait la correction de la dictée de Pivot...

Bref François Hollande est le président de la figure de style et de la grammaire mises à l’honneur. C’est bien. (Note au passage que pour sa part s’il devient président François Fillon sera le président de la grand-mère, vu le nombre de vieux qui ont voté pour lui à la primaire, mais c’est une autre histoire).

Hasard du calendrier, ce matin, sur mon mur Facebook, entre les compte rendus et les réactions à la candidature du futur-ex-premier-ministre, c’est glissé un article déniché par mon copain Patoche. Cet article, parle d’une quinzaine de mots qui sortent du dictionnaire de l’académie car tombés en désuétude.

57222ecf35708ea2d4f9d466_1_.jpg

En parcourant la liste, je me suis c’était bien dommage car certains d’entre aux auraient pu être très pratique pour décrire la campagne présidentielle qui s’ouvre :

« Une campagne ou des abuseurs nous assoteraient par leur baladinages en balivernernant et en bretaillant pour dépopulariser leurs adversaires.

Mon pessimisme me pousse à penser qu’aucun finet ne sortira du lot et ne sera imbrisable, la preuve en est que pendant la primaire de droite même le Nestor s’y est fait prendre»

Bien sur, on me répondra que ce genre de posts n’est qu’une piètre œuvre de poétereau larmoyeur picoreur de mots rares qui plutôt que médire ferait mieux de retourner dans les bras de Morphée

C’est pas faux,

Mais avouez quand même que çà a plus de classe que « cette bande de bandit va encore nous baratiner et essayer de nos enfumer, en se maravant la gueule comme des caves ».

Bref, Entre Rabelais et San Antonio je ne sais plus pour qui voter.

Mais comme toujours, ami lecteur, je dis ça, je dis rien

Génération Putaclic

, 19:00

Un blogueur improductif a publié un article ! son contenu va vous laisser comme deux ronds de flan...

eboueuses.jpg

Lire la suite...

Quand le Gorafi inspire la PQR

, 10:50

Le gorafi est un "pure player" parodique, dont la spécialité de faire de faux articles (plutôt bien foutu au demeurant) dont (à mon humble avis) l'effet le plus puissant est de piéger les utilisateurs des réseaux sociaux qui ne lisent que les titres sans entrer dans le corps du texte.

la semaine dernière, l'équipe de foot de par chez moi était à la une du Gorafi avec un article qui indiquait que la Ligue de football lui ordonnait de changer le nom de son stade : Roudourou : Guingamp sommé par la LFP de donner un vrai nom à son stade

gorafi1.jpg

Amusé par l'article, le comunity manager de l'EAG c'est empressé de publier un lien vers l'article sur la page Facebook du club.

Ce qui m'amuse beaucoup c'est que nombre de supporters ont pris l'article pour argent comptant. il n'y a qu'à lire le nombre de commentaires de l'article sur les réseaux sociaux qui vouent la LPF au Gémonies...

Toute la semaine, j'ai entendu sur les places et dans les troquets de la ville des gens d'ici qui échangeaient sur le sujet (et certains n'étaient vraiment pas contents).

Ce matin, l'un des deux quotidiens locaux c'est fendu d'un article pour expliquer quelle était vraiment l'origine du nom "Roudourou" en faisant référence au canular du Gorafi.

Je sais maintenant ou les journalistes locaux piochent leur inspiration

mais bien sur, comme d'hab je dis çà , je dis rien

On a failli attendre

, 10:21

Attention Ami lecteur , cet article :

  • Est petit plaisir de développeur,
  • n'apporte rien au débat
  • Semblera long a ceux qui n'ont jamais du optimiser un site pour IE6

te voilà prévenu, si tu ne veux pas perdre 5 minutes a la lecture d'un article de geek, passes ton chemin

Par contre si une fois dans ta vie tu as du développer un site web, ou un script javascript ou quoi que ce soit d'autre qui tourne dans un navigateur web, tu as été confronté a la question de la compatibilité de ton site avec les différents navigateurs.

Si tu n'a jamais développé de site internet, mais que tu navigues sur le web, tu as sans doute réalisé que certains sites ne se comportent pas exactement de la même manière selon le navigateur avec lequel tu les consultes.

Car si il existe une structure dans le monde qui s'efforce de définir des standard commun pour le développement web, il faut comprendre que les éditeurs de navigateurs web sont confrontés à un problème, comme ils créent tous des logiciels qui font grosso modo la même chose (consulter des pages webs) ils essaient de proposer à leurs utilisateurs des fonctions innovantes pour se démarquer de la concurrence.

Ce qui fait que grosso modo chaque navigateur fait un peut ce qu'il veut avec les "norme du web" et que finalement certains éditeurs de navigateurs décident de s'affranchir de la norme pour faire un peut ce qu'ils veulent.

Heureusement (enfin, presque) cette attitude consistant a faire un peu n’importe quoi pour faire mieux que les autre semble se tasser un peu. certes, certains navigateurs sont un peu en avance (ou en retard) sur l’intégration de nouvelles fonctions de la norme, d'autre s'essaient à lancer de nouvelle fonctions (qu'ils sont seul à accepter), mais globalement, le débogage d'un site web (pas trop complexe) et quand même un peu plus simple qu'il n'était.

Car dans l'histoire du web, il y a eu UN navigateur en particulier qui a fait s’arracher les cheveux a celles et ceux qui développent des sites web : Internet explorer version 6.

Le gros problème d'IE6, c'est que c'était le navigateur par défaut de Windows Xp, et que persuadé que tous le monde utiliserait le navigateur par défaut de leur système d'exploitation, les ingénieurs de chez Microsoft se sont dit qu'il pouvaient développer n'importe quoi...

Le problème c'est que même si ont leur donne un système d'exploitation par défaut, les utilisateurs choisissent quand même de faire ce qu'il veulent.

Le dernier problème, c'est que Microsoft étant le plus gros éditeur de systèmes d'exploitation du monde, les ordinateurs équipés d'IE6 se sont retrouvé installés dans de nombreuses grandes (et petites) entreprises et que par fautes de mises a jour (non faites ou ne pouvant être faites pour des raison de compatibilité), développer des sites compatible avec IE6 a été un cauchemar pour les développeur web pendant près de 10 ans...

déclenchant chez les développeurs de sites web, des pulsions meurtrières, et des envies de meurtres

Et puis il y a quelques mois, les équipes de Microsoft ont annoncé qu'il ne mettrai plus a jour Windows XP, et il incite fortement ses utilisateur à passer à un nouveau système d'exploitation (édité par eux bien sur)

En expliquant partout sur son site que Windows XP c'est le mal.

Comme je vais rarement sur le site de Microsoft je n'ai découvert que ce matin cette petite animation (cliques sur la copie d’Écran pour la voir)

Presse-papiers-1.jpg

ben tu sais quoi

c'est un vrai plaisir de voir que même chez Microsoft ils ont envie de prendre IE6 à coup de fusil

Mais çà aura pris du temps

Après, je dis çà, je dis rien...

thru you too : de youtube aux bac des disquaires

, 15:41

Je t'ai déjà parlé de Kutiman (plusieurs fois) et du projet thru-you.

L'idée complétement folle (et géniale) de ce musicien, producteur, israélien, avait été de parcourir youtube à la recherche de performances musicales et sonores postées par des musiciens du monde entier sur Youtube. et de mixer entre elles pour en faire des chansons originales.

Un projet a la fois titanesque, bluffant et plein de poésie.

çà pouvait donner des ovnis comme l’excellent Mother of All Funk Chords (que j'avais déjà posté ici )

ou le bœuf planétaire autour de Black Dog des led zep

voire cette version surréaliste de la Danse Hongroise de Brahms au musée Guggenheim "videomixé" en live avec les étudiants de la Julliard School

çà dépote hein ?!

Bref si je reviens te parle de Kutiman, c'est pour t'annoncer que le premier octobre sort "Thru You Too" un album de Kutiman réalisé sur le même principe que Thru You.

Et que les deux premiers extraits publiés sur la page facebook de Kutiman sont très sympa.

La preuve en écoutant GIVE IT UP :

ou NO ONE IN THIS WORLD

- page 1 de 18