La revue de stress de Lolobobo

Une revue de blogs, des audiobooks, des calembours à deux balles, et les des chroniques par un blogueur quadragénaire,père de famille, provincial, non influent et complètement à l'Ouest
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Entries for Mot-clé "art de vivre"

Fil des billets Fil des commentaires

Passer des fonds de vers aux fonds de verres (comme on passe du coq à l'Ane)

, 21:19

J'ai souvent eu l'occasion de travailler avec des étudiants et des doctorants.

Finalement j'aime beaucoup çà, car a travers leurs sujets d'études il arrivent a mettre du «sens» sur de nombreuses choses sur lesquelles nous, simples béotiens ,ne prenons même pas la peine de nous interroger.

En plus, souvent ces études et projets de recherche qui nous semblent obscurs trouveront une utilité à moyen, long, voire très long terme...

Sauf que pour nous qui ne sommes pas doctorants, tout cela est très confus.

C'est pour ça que cette année, le CNRS et la Conférence des présidents d’université on eu l'idée d'adapter un concept venu de l'unniversité australienne du queensland : «Three minute thesis» en francisant le titre : Ma thèse en 180 secondes

L'objectif de ce concours est de proposer a des doctorants de présenter à un auditoire de profane en trois minutes, un exposé clair, et convaincant sur son projet de recherche. avec l'appui d'une seule diapositive !

Un chalenge et un beau concours d'éloquence et de pédagogie, qui a été remporté par Marie-Charlotte Morin thésarde au sein de l’Institut de génétique, biologie moléculaire et cellulaire de l’Université de Strasbourg :

Je vous donne le sujet de sa thèse : «rôle des protéines lin-15A et rétinoblastome dans la reprogrammation cellulaire directe in vivo chez C.elegans»

et je la laisse vous expliquer :


Grosso modo si je simplifie elle a découvert une cellule dans le rectum d'un ver qui a la capacité de muter pour devenir une cellule neuronale, le tout sans aucune stimulation chimique extérieure...

A première vue on voit pas bien a quoi ça sert, mais en fait, grâce à la compréhension du fonctionnement des cellules de ce ver, on pourra peut être un jour, réussir a créer des cellules neuronales humaines a partir d'autre cellule d'un patient (pas obligatoirement issues de son trou du cul je vous rassure) qui permettront de "remplacer" des cellule deficientes; on pourra par exemple ainsi luter contre les maladies dégénératives comme la maladie de Parkinson ou la maladie d’Alzheimer ...

Ben expliquer tout ça (et se faire comprendre) en trois minutes, moi je dis chapeau bas...

Et pourtant ce matin au bar du coin, j'ai vu mieux

J'ai croisé Jojo, qui lui aussi passe ses journée au comptoir à scruter des fonds de verres ;)

Et en moins de 30 secondes il m'a trouvé une explication sur la montée des vote extrémiste en Europe, digne d'un chercheur de Science Po, en suivant grosso modo le même raisonnement que Marie-Charlotte Morin

Jojo m'a regardé (l’œil un peu torve quand même) et il m'a dit : «En fait ceux qui votent pour les fachos, c'est des espèce de trou du cul qui se prennent pour des cerveaux !»

Ben faire une analyse politique de ce niveau en une phrase... Moi je dis Chapeau bas !

En plus çà trouve instantanément une application pratique en matière d'analyse politique a un sujet de thèse un peu abrupt...

Après, je dis ça, je dis rien

Tout fout le camp (sauf le chat)

, 10:38

Un jeu qui a toujours était tendance dans la blogosphère, c'est de découper le cyberespace en deux catégories, par exemple :

bref

dans le pire des cas, il y a ce que MOA je pense, et ce que pense LES GENS.

et pourtant

pourtant dans la vraie vie de la blogosphère il n'y a que deux catégories de blogs

Les blogs à chats et les autres

Les blogs de ce qui sont capables d'en faire des caisses sur les félins qui ont domestiqué l'homme... et les autres.

Longtemps, le blog ou tu lis ces lignes a été un blog sans chat, un blog dont l'auteur avait su résister à l'envie irrépressible de se faire domestiquer par les fiéfés félidés.

j’étais a l'époque fier, fort, humain et libre

et puis un jour, j'ai cédé, les enfants ont amené une de ces créatures du diable à la maison, et je suis devenu un blogueur à chat comme les autres

et j'ai honte.

Mais tout au fond de moi j'ai gardé une profonde admiration pour ceux qui ont su résister, ceux dont je savais que jamais au grand jamais il ne céderaient les défenseurs de la cause humaine contre la suprématie féline, les derniers hommes libres...

et parmi eux LE BLOGUEUR qui a jamais serait le symbole du dédain contre les félins le président d'honneur du CCCI

bsc-300.png

Je veux parler du Capitaine

et pourtant

au hasard de mon reader et de mon fil twitter j'ai découvert l’accablante nouvelle :

A 18h59 le 14 Aout 2013 on a vu le capitaine dans une supérette canadienne acheter un sac d'un kilo et demi de croquettes Friskies “Mélange du Chef”.

Tout fout le camp

le reste est à lire chez lui

Après ça, je dis rien, je vais aller à la supérette du coin acheter un pack de kro pur noyer mon désespoir...

...et un paquet de croquettes pour le chat

Le polar de (votre) Eté

, 10:39

Connaissez vous Thomas Fiera ?

77b3e-modesty-blaise_01.jpgNon, et bien c'est un enquêteur (ancien spécialiste du comportement animal) qui sévi dans la région parisienne, et le héros de Mourir en Aout un polar paru il y a quelques semaines chez Numeriklivres (Iboux et princesse101 en avaient parlé sur leurs blogs respectifs)

Outre le fait qu'il est doué d'un fort mauvais caractère, et flanqué d'un auteur (qui a tout aussi mauvais caractère que lui) Thomas Fierra fait parti de ces (trop rare) héros de roman qui possèdent un blog qui prolonge ses activités romanesques.

Et cet été, depuis le 31 juillet il vous propose de le suivre dans «Harcèlement» un roman feuilleton au quotidien ou ce consultant d'un genre nouveau se frotte (une fois de plus) au monde de l'entreprise.

Un rendez-vous quotidien a ne pas manquer, qui (je n'en doute pas) vous donnera envie d'en savoir plus et de découvrir le livre sur votre liseuse votre tablette ou votre portable.

bonne lecture

Mais comme toujours, je dis ça, je dis rien

...Mais ce serait dommage de rater çà

...à si, j'ai dis un truc en fait

Révélation : Pourquoi Google a supprimé Google Reader !

, 08:03

Il y a quelques jours le web était en émois, Google ferme son service google reader en juillet. Il y a ceux qui pleurent et d'autres plus pragmatiques qui cherchent des alternatives comme feedly ou des solutions libres.

On comprend enfin ce matin pourquoi Google stoppe son service : La firme californienne développe des outils de recherches innovants qui nécessitent un redéploiement de ses ressources.

Après Google Goggles, qui met la recherche dans votre poche, Google lance un nouveau service révolutionnaire, la recherche olfactive avec Google Nose

Google_Nose_BeTA.jpg

Bon arrêtez de fantasmer, on est le premier avril c'est une news qui sent le poisson

après, je dis ça, je dis rien ;)

Adopte (plutôt) une vache

, 10:20

Tu vas me dire que mon titre est tout pourri parce que Pluto est un chien, et que la vache c'est Clarabelle. mais méfie toi, comme je suis de mauvaise humeur ce matin je risque de t'envoyer paitre au pays des Jedis et castors juniors!

Bref, comme de nombreux Français, je bosse à la maison.

tu trouveras sur le web toute une littérature sur le sujet avec des pour et des contres.

Dans la série des pour, il y a la disponibilité qu'on peut se donner, et la possibilité qu'on a de choisir l'heure à laquelle on bosse.

Tiens, par exemple, pour moi dont une grande partie du boulot consiste à développer des applications web, le matin est un moment super agréable pour bosser.

  • Tu commence par te faire un café (ou un thé),
  • Tu t'installe a ton bureau
  • et tu alignes tes premières lignes de codes , au calme dans une maison silencieuse.

Je n'irais pas jusqu'a dire comme certains intégristes que «le code est de la poésie» mais il y a un immense sentiment de plénitude et de sérénité qui enveloppe l’âme quand l'esprit les doigt vagabondent sur le clavier pour donner naissance à une vue de l'esprit, et que dehors dans le silence l'aube commence à poindre à l'horizon...

jusqu’à ce que tu entende dans la maison un pas précipité et qu'un chat surgisse sur ton clavier (généralement au milieu d'une boucle do-while) pour réclamer des caresses

  • que tu t'exécute
  • et que tu le repousse
  • en essayant de retrouver le fil de ton raisonnement

là tu peux bosser à nouveau

Horace

jusqu’à ce que tu entende dans la maison un pas précipité et qu'un chat surgisse sur ton clavier (généralement au milieu d'une boucle for) pour réclamer des croquettes

  • tu te dis à cet instant que finalement ce n'est pas grave, car c'est l'heure de ton second café.
  • tu vas donc à la cuisine,
  • tu nourris le chat,
  • tu te sert un café,
  • tu retourne à ton bureau cependant que le chat bâfre.

phil

et tu te remet en connexion spirituelle avec les l'univers des expressions régulières et de l'algèbre de Boole

jusqu’à ce que tu entende dans la maison un pas précipité et qu'un chat surgisse sur ton clavier (généralement au milieu de l'écriture d'un point d’arrêt) pour te suggérer de manière impérieuse de lui ouvrir la porte d'entrée pour qu'il aille au choix, soi pisser un coup soi courir la minette

  • Tu sent alors que ta sérénité de développeur fond comme celle d'un moine bouddhiste au moment de l'asseau des forces militaires chinoises,
  • comme le moine bouddhiste tu pense à l’immolation (mais toi tu penses plutôt à celle du chat),
  • tu vas jusqu’à la porte d'entrée,
  • que tu ouvres au félin félon,
  • et enfin il se barre.

et tu essayes de revenir à ton boulot

  • tu lances un test de ton fichier de travail,
  • tu obtiens plein d'erreurs de compilation,
  • tu maudis le chat,

PICT0002

et tu te dis

«j'aurais mieux fait d'adopter une vache, tant qu'à perdre autant de temps le matin, J'aurai eu du lait frais...
et j'aurais pu en donner une coupelle au chat»

Après je dis çà, je dis rien

- page 2 de 23 -