La revue de stress de Lolobobo

Une revue de blogs, des audiobooks, des calembours à deux balles, et les des chroniques par un blogueur quadragénaire,père de famille, provincial, non influent et complètement à l'Ouest
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Entries for Mot-clé "media"

Fil des billets Fil des commentaires

Joey Starr est une héroïne Badass #hanounaneries

, 19:15

Je vais te raconter une petite histoire.

Someone in the Traffic

C’est une jeune fille qui part bosser le soir. Elle prend le bus en bas de chez elle et comme tous les usagers de transport en communs elle se laisse porter, elle a le temps avant embaucher.

Au bout d’un moment le bus s’arrête et quelque jeunes un peu agités montent. A leur tête, il y a une espèce de petit caïd, qui une fois que le bus redémarre commence à asticoter un de ses potes, une espèce de simplet dégingandé et qui le met au défi  :« tu la vois la meuf la bas, je suis sur que t’as pas les couilles d’aller la chauffer ! »

L’autre andouille bien sur veut pas se dégonfler il s’approche et commence à être lourdingue : il sort deux trois banalités à la fille, il lui pose une main sur l’épaule, et là, la gamine lui lance un regard de tueur et lui dit « tu me lâches! »

Lui surpris s’arrête, et mon histoire aussi… Sauf que le petit Caïd ne le voit pas comme ça Mais alors pas du tout.

Et d’une voix forte avec un air goguenard il dit a son pote, « là tu l’as vexée pour te faire pardonner colle lui une bise ».

Le crétin approche ses lèvres baveuses de la gamine…

Qui lui dit non,

il continue, et là elle lui retourne une beigne.

Tu vas te dire que là l’histoire s’arrête,

que la grande andouille se lève rejoint ses potes et qu’a l’arrêt suivant ils se tirent….

Sauf que le petit Caïd ne le voit pas comme ça.

Mais alors pas du tout.

À ce moment le petit caïd s’approche du chauffeur le force à s’arrêter, bloque les portes du bus et prend les passagers amorphes à témoins en leur disant : « Si la salope s’excuse pas d’avoir fait mal à mon pote, le bus redémarre pas, on reste ici ! »

bien sur les usagers des transports en communs sont d’accord avec lui, la journée a été longue, ils voudraient bien rentrer chez eux, se vautrer sur leur canapé et regarder touche pas à mon poste pour se vider la tête….

Tu imagines bien que la gamine n’a pas foncièrement envie de s’excuser d’avoir maravé la gueule d’un crétin qui s’en est pris a elle.

Donc le bus reste là…

Jusqu’à ce que le petit caïd en ait marre d’attendre

Et une heure plus tard il descend, le bus s’en va

la gamine arrive en retard au boulot et elle doit s’excuser de son retard à son patron.

Parce que c’est sa faute, elle aurait du laisser l’imbécile faire ce qu’il avait à faire. Et au moins elle ne serait pas arrivé à la bourre

Faut dire qu’elle l’avait cherché, si elle ne voulait pas qu’on l’agresse dans le bus elle n’avait qu’a partir bosser à pied.

Sauf que le petit Caïd ne le voit pas comme ça

Mais alors pas du tout.

On raconte qu’il aurait appelé le patron de la compagnie de bus pour lui dire que comme ses passagers ne sont pas conciliants il va boycotter ses lignes….

dragnet.jpg

Bon, je vois bien ami lecteur que tu as du mal à croire mon histoire…

Je sens bien chez toi un fond de perspicacité qui se dit qu’il doit y avoir une parabole cachée dans mon histoire, que j’ai peut-être changé des noms pour protéger des innocents.

C’est que toi ami lecteur on ne te la fait pas, tu es hyper-connecté et mon histoire à deux trois détails près elle te rappelle un fait divers media centré qui a eu lieu hier soir.

C’est fou ce que tu es fort pour me percer à jour, tu lis en moi comme dans un livre (ou comme dans un blog).

OK j’avoue, je ne parle pas d’un frêle jeune fille, mais de Joey Starr, ni d’un voyou un peu con, mais de Gilles Verdez ni d’un caïd mégalo, mais de Cyril Hanouna …

Par contre ce que je te raconte c’est ce à quoi j’ai pensé hier soir quand j’ai croisé cette histoire sur Twitter : « et si au lieu d’être un rappeur connu pour sa violence la victime d’Hanouna et de sa bande avait été une de ces petites starlette en devenir qui hantent les plateau de TV ? »

Aurait-elle réagi pareil ?

Auraient-ils réagi pareil ?

Je m’interroge.

Et apparemment je ne suis pas le seul,

Ce matin une amie sur Facebook disait dans un post qu’elle comprenait la réaction du rappeur.

Ce qui m’a étonné c’est la réaction de quelques uns de ses commentateurs et commentatrices (un peu nombreux à mon goût) qui s’offusquent de la baffe, mais pas de la blague lourde, et pas drôle. Qui explique que comme Joey Starr, est violent c’est bien fait pour sa gueule, Que les gens ne comprennent pas le deuxième degré et la plaisanterie...

Je ne sais pas pour toi, mais pour moi, tout cela est comme un echo de cette phrase horrible  :

« Elle l’avait bien cherché »

Je sais pas comment le dire mais sur ce coup je ressens (et c’est nouveau pour moi) le même genre de compassion pour le chanteur de NTM que pour les victimes de harcèlement sexuel.

Je lui dirait pas parce que j’ai un peu peur moi aussi de me prendre une mandale, mais je lui trouve des airs d’héroïne féministe un peu Badass

Concernant Hanouna ce genre de profonds dégoût qu’on peut ressentir à l’école pour les caïds de Bac a sable qui se trouvent très drôle à harceler les autres.

C’est amusant mais hier soir Gilles Verdez au lieu d’aller se cacher est revenu sur le plateau de touche pas à mon poste et a sorti cette phrase a propos de son « agresseur » :

«C’est quelqu’un qui compte pour les jeunes on ne peut pas donner cet exemple la à la Télé....»

Je suis tout a fait d’accord avec lui : Cyril Hanouna plaît beaucoup aux jeunes, et il devrait leur donner un autre exemple :

  • que ce lui d’humilier ses collaborateurs,
  • que celui de menacer des journalistes
  • que celui de prendre des confrères producteurs en otage
  • que celui de ne pas tenir compte du refus des autres pour son propre plaisir

Après, comme d’hab, je dis ça je dis rien

Le clavier AZERTY intelligent existe, je l'ai rencontré

, 23:31

Je suis tombé ce matin sur un article rigolo

La_France_veut_en_finir_avec_le_clavier_AZERTY.png

Grosso modo, çà explique que le ministère de la culture trouve que le clavier AZERTY ne serait plus adapté aux nouveau usage et que par exemple accéder a certains caractère comme par exemple les MAJUSCULES ACCENTUÉES , le signe € l'arobase @ ou le Ç serait trop dificile.

histoire d'améliorer le truc, le ministère souhaite commander une étude à l'AFNOR pour imaginer un clavier qui permetrait de taper plus facilement.

bon

Loin de moi l'idée de médire en disant que le constat du ministère de la culture est un peu faussé, mais, le constat du ministère de la culture est un peu faussé.

je vous invite a tenter une expérience.

  • supposons que vous ayez un mac, vous voulez taper un «é» majuscule vous appuyez sur a touche Verrou Majuscule et sur la touche é et miracle vous obtenez un «É»
  • supposons que vous ayez un PC SOUS LINUX , vous voulez taper un «é» majuscule vous appuyez sur a touche Verrou Majuscule et sur la touche é et miracle vous obtenez un «É»
  • supposons que vous ayez un pc sous Windows, vous voulez taper un «é» majuscule vous appuyez sur a touche Verrou Majuscule et sur la touche é et miracle vous obtenez un ...«2»

Tout çà pour dire que le problème des lettres accentuées non prise en charge par le clavier AZERTY, ce n'est pas du à la structure du clavier (la norme azerty prévoit la gestion des lettre accentuées, entre autre) , mais plutôt à la gestion du clavier par les ordinateurs sous Windows. et comme on a un peu tendance depuis des années dans es ministère à confondre le système d'exploitation de Microsoft avec ce qu'est ou devrait être l'informatique (tu n'as qu'à regarder les beaux liens entre Microsoft et l'éducation nationale).

Tout çà pour dire qu'a par si on souhaite un nouveau clavier qui prenne en charge les caractères des langues régionale (dont la France est un des rares pays européens à ne pas avoir ratifier la charte), et bien la norme azerty répond a toutes les attentes d’accessibilité decaractères.

Bon, d'accord, mais tu vas me dire que tu n'as pas envie de devenir un adepte de linux, ni de mettre un de tes reins en gage pour t'acheter un Mac.

et qu'en plus tu n'y comprend rien à tous ces systèmes d'exploitation

(je te rassure moi non plus)

Bref tu voudrais un clavier qui te permete de taper les majuscules acentués sans te prendre la tête sous windows.

et bien je vais te dire un truc, c'est possible et ça ne te prendra que quelques minutes,.

Le site «accentuez mon nom» à développé un driver de clavier pour windows (qui est téléchargeable gratuitement) et qui permet d'accéder a un clavier azerty complet

je vous met ci dessous la copie du clavier : Clavier_Galeron.jpg

une fois le driver installé (il y a un petit fichier qui explique la démarche dans l'archive téléchargeable) vous pouvez accéder a toutes les majuscules accentuées en appuyant sur la touche Verrou Majuscule, ainsi qu'a d'autre caractère comme par exemple æ œ ou autres «»

je suis fier de moi, je viens de faire économiser une blinde au ministère de la culture.

Des amateurs dans les médias

, 22:22

Je ne sais pas amis lecteurs si vous vous êtes déja posé les questions suivantes :

Si vous êtes blogueuse ou blogueur : pourquoi est-ce que je blogue ? quelle est ma légitimité à parler de tel ou tel sujet ? Et si vous êtes lectrice ou lecteur de blog : pourquoi je lis des blog set quel crédit je preste à celle ou celui qui écrit ?

Si ce n’est pas le cas, vous devriez.

pour beaucoup (la majorité); la pratique du blocage est un loisir, une activité annexe, une occasion d’exprimer sa pensé et ses réflexions. c’est aussi une pratique relationnelle une occasion de lancer des conversations épistolaires, de partager des informations, des savoir-faire, des préoccupations.

Mais si on analyse un peu plus loin, c’est aussi l’occasion de devenir un média, un vecteur de communication, un porteur d’opinion.

Personnellement, que ce soit comme blogueur ou comme professionnel de la communication, j’aime de temps en temps, prendre le temps de m’interroger sur le sens de cette activité, pourquoi je blogue, pourquoi les autres blogue s’il qu’est ce que ce que j’écris peut-il bien produire chez ceux qui me lisent…

Il y a quelques années, Yann m’avait fait rencontrer Olivier Tredan, qui à l’époque était étudiant qui préparait son mémoire de doctorat sur le thème des blogs. il avait, à cette occasion, rencontré de nombreux blogueurs, hébergeur de blogs, et autre personnage de la « Blogosphère » et justement son travail consistait à analyser les pratiques du blogage et les parcours des blogueurs.

J’avais trouvé ça passionnant.

Aujourd’hui, quelques années sont passées, et Olivier vient de sortir un livre avec Benjamin Ferron et, Nicolas Harvey dont le titre est : Des amateurs dans les médias Légitimités, autonomie, attachements

amateurs-vignette_1_.jpgje vous fais une copie de la quatrième de couv.

Les pratiques amateur, foisonnantes et hétéroclites, restent largement méconnues, en particulier dans le domaine des médias et du journalisme, alors qu’elles représentent bien souvent une part importante des activités culturelles et sociales. Les recompositions récentes de l’espace public médiatique ont fait émerger la figure du « journaliste amateur », tantôt perçu comme le fossoyeur du journalisme professionnel, tantôt célébré comme un agent de démocratisation de l’expression publique. »

Cette publication entend faire avancer les connaissances empiriques et la réflexion théorique sur ce « journalisme amateur » et les pratiques de diffusion des biens culturels ordinaires par les médias. Les relations entre espaces profanes et espaces professionnels, les médiations techniques et sociales des pratiques amateur, les conditions et les effets de leur inscription dans la durée, constituent autant de points d’entrée privilégiés sur le matériau empirique diversifié de l’ouvrage : les publications alternatives en Tchécoslovaquie, un réseau de médias libres à Mexico, les correspondant locaux d’un titre de presse quotidienne régionale en France, une entreprise de production de logiciels éducatifs en Grande-Bretagne, ou encore des blogs musicaux, de cinéma ou de bande dessinée

À rebours des discours normatifs dont le « journalisme amateur » est le plus souvent l’objet dans des débats publics récurrents, les analyses proposées ici s’appuient sur une étude sociologique fine des individus et des groupes considérés, ainsi que des données de cadrage pour articuler étroitement l’étude des relations entre champs professionnels et espaces amateur, d’une part, et entre les sujets et les objets de leurs passions politiques ou culturelles, d’autre part.

Je vous invite à aller découvrir ce bouquin sur le site de son éditeur ici

Monica ou la grande classe

, 11:39

Hier sur Facebook, je vois que Fabrice à posté un article sur Monica Lewinsky

vanityfair-monica.jpg

D'abord je trouve çà surprenant Fabrice n'est pas de ceux qui postent du people

Ça m'intrigue, alors je suis le lien, je lis...

et la la claque

C'est pas de la pipolerie graveleuse, c'est intéressant courageux, lucide, avec un beau travail d'analyse sur cette culture de l'humiliation qui s'impose partout via les réseaux sociaux...

Çà interroge sur le monstre sans visage dont nous sommes une partie qui a toujours besoin d'un bouc émissaire...

Sur le pouvoir des intellectuels du partage, du commentaire de merde du like et de la viralité.

Ça mérite d'être lu

Avant d'éteindre tous les écrans...

et d'aller parler d'amour,de confiance et de bonheurs à venir

Après je dis çà, je dis rien

A la santé de l'Open data

, 08:56

Je met quelque fois du temps avant de me décider à écrire un article, en mars dernier Séverin Naudet responsable d'Etalab (et ancien membre du cabinet de l'ancein premier ministre François Fillon) avait pondu un article pour slate.fr ou il expliquait comme le gouvernement Sarkozy était vachement précurseur en matière d'Open Data

A l'époque j'avais (un peu) ricané, en effet :

  • la plus grande partie des documents composant la base documentaire dont il parlait à l'époque avait été mise en ligne quelque jours plus tôt. ce qui (a mon avis) signifiait qu'il avait quand même fallut pas loin de 5 ans pour que l'open Data deviennent un sujet «important» pour le précédent gouvernement.
  • Dans l'article Séverin Naudet rappelait que contrairement au gouvernement Fillon le gouvernement Jospin n'avait pas rendu disponible beaucoup de données sur internet mettant çà sur une volonté politique). Tu noteras que le gouvernement du front populaire n'en avait pas mis non plus beaucoup en ligne, ce qui bien sur n'a rien a voir avec le développement et de la place du réseau Internet à l'époque, mais prouve comme ces cachotier de gauche ne sont pas prête à partager leur informations.
  • Enfin j'avais trouvé ça rigolo sur le coup qu'une grande partie des «données ouvertes» proposées par l'équipe d'Etalab le soient sous forme de fichier Excel (qui est un format propriétaire) là ou le choix du format opendocument (qui est supporté à la fois par les suite bureautiques libre et les dernières version de la suite de Microsoft) eut sans doute été plus judicieux

Mais ce sont la des points de vue qui ne feront réagir que les geeks expérimentés ;) ,et tu me connais, je suis un affreux médisant.

En plus tu vas me demander pourquoi je te parle d'open data.

Je suis même sur que tu vas me demander ce que c'est que l'opendata d'ailleurs.

Et bien l'open data, c'est un choix que fait un organisme public (ou privé) de mettre a disposition du public des données électroniques afin qu'elles puisse être réutilisée s librement.

Je te donne un exemple (certes un peu pipi caca) mais qui parle généralement à tout le monde.

Il y a quelques années, la Mairie de Paris a décidé de se lancer dans une politique d'ouverture de ses données, c'est a dire que quel qu'un c'est dit : «au sein de la mairie, on à plein de données et de fichiers informatique, qui ne sont pas obligatoirement trés confidentielles, mais qui ne servent qu'a une ou deux personnes» si on les rendait accecible au public, peut être que certains particuliers (ou entreprises) y trouveraient un intérêt.

parmi ces fichier, on trouve une liste de toutes les sanisettes et de toilettes publique de la ville.

Je suppose qu'elle doit être à l'origine diffusée auprès des monsieur et madames pipi de la ville (Merki) et des fournisseur sde PQ de la municipalité qui doivent les approvisioner.

Cependant en rendant ce fichier disponible dans le cadre d'une procédure Open data, on permet a un développeur web de talent (Romain pour ne pas le citer) de proposer un petit site mobile qui te permet ou que tu te trouve dans Paris un lieu ou te soulager.

Ne ricane pas au fond de la classe...

en mettant a disposition ces données essentielles la mairie de Paris, offre en fin de compte, un service au public :

  • Sans avoir a débourser un sou (c'est au développeur du service de trouver un modèle économique )
  • Et en améliorant le quotidien des parisien et des visiteurs de passage.

C'est bizarre, mais généralement quand je parle de pipi caca, les gens comprennent mieux l’intérêt de la chose....

Bref l'open Data offre un accès a des données publiques

  • qui existent mais sont sous exploitées
  • qui on généralement couté un bras à recueillir (l'info coute cher)
  • en donnant la possibilité à tout à chacun de les réutiliser pour offrir un service aux utilisateurs

et c'est bien.

Ainsi on peut imaginer plein de service avec le développement de ces jeux de données.

Par exemple, imagine,a l’échelle d'un département rural , souvent, plusieurs villes mettent en place des services de transports en commun, cependant qu'un (ou plusieurs) opérateurs propose des transports interurbains. imagine que tout ces opérateur décide de rendre public les horaires de leur ligne, et la liste des arrêts, une bonne âme pourrait ainsi mettre en place un service de calcul d'itinéraire en transport en commun à l’échelle du département, ce qui permettrait de développer des transports partagés et économiques (ce qui n'est pas négligeable, même si les produit pétrolier vienne de voir chuter leur prix vertigineusement de 6 cents ;) )

Après je te laisse imaginer tout ce que tu veux

va faire un petit tour sur les dernières contributions de Data.gouv.fr, je suis sur que tu trouvera plein de trucs intéressant (que tu sois journaliste, chercheur, ou développeur), tu pourra aussi découvrir quelques exemple de projet open data à l’échelle locale.

Après c'est quoi le lien avec le titre ?

barack-a-biere.jpg

ho! pas grand chose, juste une news qui m'a fait rire ce week-end.

On dit que Barack Obama est un amateur de bière de garage, et qu'il produirait sa propre bière à la maison blanche.

il a d'ailleurs du se justifier du fait qu'il avait financé sa panoplie de petit brasseur sur sees propre denier, e qu'il utilisait dans sa conception des produit locaux...

Mais l'électeur américain est curieux

il veut connaitre la recette du nectar présidentiel, une pétition a été lancé à ce sujet.

et la maison Blanche a accepté de donner la recette quand 25 000 signataires l'auront paraphée...

On passe de l'open data à l'Open Bar

Avec toute cette bière , si j’étais Romain je me lancerai dans la mise en ligne de «Pee in Washington»

après, je dis ça, je dis rien.

- page 1 de 3