Skip to content

Ceux qui m’aiment prendront le bus

Je viens de lire un article sur le temps perdu dans les embouteillages à Toulon.
Quand j'étais toulonnais de mon enfance à il y a encore 15 ans, je prenais le bus. et je râlais comme un putois quand je me retrouvais à devoir faire plus d'une demi-heure de transports en commun pour faire les 15 kilomètres pour aller de chez moi au centre ville.

Photo Scott Webb (https://www.pexels.com/photo/bench-light-city-road-136739/)
Photo Scott Webb (https://www.pexels.com/photo/bench-light-city-road-136739/)


Quand j'ai obtenu mon permis de conduire, j'ai réalisé un truc, c'est qu'avec ma voiture personnelle il me fallait TOUJOURS une demi-heure pour faire la même distance (à laquelle se rajoutait un bon quart d'heure pour trouver une place pour me garer).

Très rapidement je me suis remis au bus. Avec plusieurs avantages, en 10 ans de trajets maison/boulot, j'ai lu environ 2 bouquins par semaine (soit prés d'un millier de livres) j'ai écouté d'excellent disques et d'excellents podcasts, j'ai eu l'occasion d'avoir d'excellentes discussions avec mon pote Daniel (qui prenait le bus avec moi tous les matins) et avec des milliers d'inconnus rencontré au hasard des arrêts de bus.

Pourquoi je te raconte ça ? Parce qu'à la lecture de cet article, je me rappelle que parmi tous mes collègues de travail, une bonne partie, vivaient à peu prés à la même distance que moi du bureau, et pourtant nous n'étions que deux sur une quinzaine à venir en Bus.

Un soir, un collègue, qui habitait pas si loin que çà de chez moi m'avait proposé de me ramener chez moi, c'était un fan de voiture et il m'avait demandé pourquoi j'avais renoncé à la mienne. Je lui avais alors demandé pourquoi il s'obstinait a prendre la sienne et il m'avait répondu : "comme çà je suis libre d'aller ou je veux"

Dans les fait sa liberté l'amenait 98 % du temps du boulot à la maison, et sa voiture restait toute la journée sur un parking.

Un travail d'éducation et d'organisation à entamer

Je pense qu'on a un vrai travail d'éducation aux transports en communs à faire. Ne serait-ce que pour comprendre qu'on s'invente une liberté qui n'est qu'une somme de contraintes.

D'un autre côté, depuis 15 ans que je me suis installé dans la Bretagne rurale, j'ai du me convertir à la voiture, pas par envie de liberté, mais simplement parce qu'on n'est vraiment pas au point sur cette question de la mobilité.

Il y a 3 mois je me suis retrouvé sans voiture pendant deux jours, j'ai donc décidé d'aller donner mes cours à l'IUT en Train ( la gare est à 5 minutes de chez moi) pour donner un cours à 8h30 j'ai été obligé de prendre un train à 6h50 de me laisser porter 25 minutes, et d'attendre un bus 35 minutes (bus qui m'a déposé 5 minutes plus tard devant mon bureau). L'Expérience était reposante mais peut être un peu longue comparée au 25 minutes que me prend le même trajet en voiture.

Je pense qu'il y a aussi un travail a faire sur une réelle coordination des transports en milieu rural çà permettrait de gagner quelques dizaines de minutes qui parfois sont le seul frein psychologique au transport en commun.

Parce qu'en 5 jours, on peut en faire des choses, et en plus on économiserait quelques ressources, on polluerait sans doute un peu moins, et on lirait plus de romans 😉

#JDCJDR

Juste histoire de causer un peu politique et climat...

Je sais tu vas me dire que la politique c'est mal que tu n'en fait pas, et que tu as un super look avec ton gilet jaune, et pourtant.
Chacun de choix est politique que tu le veuille ou non, en novembre dernier ce sui a amené les gens sur les ronds-point c'est l'augmentation du prix de l'essence, et l'influence sur le budget transports.

Quelques mois auparavant, quand les agents de la SNCF se sont mobilisés contre la reforme du transport ferroviaire, beaucoup de personnes se sont empressé de dire que c'était une grève de privilégiés qui défendaient leurs privilèges.

Et pourtant,  privatiser le train, va pousser à la sacro-sainte «rentabilité» et amener la fermeture de lignes, va rendre encore plus difficile le choix de prendre les transports en communs en privilégiant les déplacement automobiles.

ça va te sembler con puisque tu a fais le choix de la "liberté" et de la voiture individuelle (ou qu'on t'a fait croire que c'était ton choix) mais en faisant ce choix "apolitique" tu fais a validé le choix qu'on fait pour toi les partisans de la voiture individuelle, de la pollution et de la dégradation du climat.

Alors que si on faisait des choix  de société en commun  on pourrait concrètement agir sur le climat.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.