Skip to content

Elle se disait séquestrée par le cirque du Soleil elle vient de finir son contrat avec eux et se trouve actuellement en californie du Sud. Beth Quist revient avec sa voix surprenante et des arrangements planantdans un projet en duo avec le Musicien programmeur Chris Currel : Aural Vibrational Manifestations à découvrir sur myspace.

www.myspace.com/auralvibrationalmanifesta

A la fin des années 80, le rap se radicalise (si l'on excepte la rap belge qui nous sort Benny B), dans cette époque ou le rap devient violent apparaissent cependant des groupes qui mènent les textes et les sonorités du rap vers de nouveaux Univers.

Le collectif Native Tongues qui projette une image positive du rap sur la scène musicale mondiale, regroupe des artiste aussi divers que des Jungle Brothers, A Tribe Called Quest, ou encore De la Soul.

Ces derniers vont changer le regard su le rap en allant chercher de nouveaux samples, dans la pop, le jazz, et en créant des concepts albums qui vont émailler le paysage musical des années 90. pour les amener en 2004 à participer au Hit mondial de Gorillaz, Fell Good Inc.

revenons cependant en 1990, timidement, quelques radios et télés diffusent sur le vieux continent qui croule sous une House (bien souvent) indigeste. Le premier opus de de la Soul, qui est un premier pas dans la démocratisation du rap : Me myself and I Si vous y étiez, rappelez vous, sinon, découvrez le clip...

j'ai au moins deux points communs avec Christopher Walken :

  • Un air patibulaire (mais presque)
  • et une irrépressible envie de danser quand j'entends un remix de Fat Boy Slim.

Par contre :

  • Rien de commun avec Brad Pitt.
  • Pour ma part, quand je me jette dans un Hall d'hôtel, je me casse lamentablement la figure.
  • quand à 2008, pas question de briguer un poste à la maison Blanche ;o)) .

Anatole Le BrazAnatole Le Braz est né à Saint-Servais dans les Côtes-d'Armor en 1859, fils d'instituteur,il prépare une licence de lettres à puis obtient un poste de professeur au lycée de Quimper, nomination qui déclenche sa vocation littéraire.

Connu pour son travail de recueil de légendes bretonnes sur la mort, s'impose dans le paysage littéraire de la fin du 19ème siècle comme un témoin des traditions et de l'histoire régionale. outre son travail de collecte il rédige de nombreux contes et nouvelles qui s'en inspire, aussi, quand il s'essaye à la tradition du conte de Noël, ne faut t'il pas s'étonner de voir l'Ankou s'inviter à la veillée de Noël.

Le Forgeron de Plouzélambre a été publié en 1897

après avoir été maître de conférence puis professeur à la faculté des Lettres de Rennes Anatole Le Braz décède en 1926

Une Nouvelle illustrée d'extraits de "Au Renouvel" interprété par Shira Kammen distribué par Magnatune. et de nombreux bruits parasites produits par ma fille de 2 ans ;o)) Un Podcast distribue sous licence CC by-nc-sa.

A écouter ici

A télécharger là
à écouter ici :

Ou à à podcaster en cliquant là.... Le fil RSS

Il y a des moments ou il vous prend l’envie de changer plein de choses dans votre vie. Non pas qu’elle manque d’intérêt, mais, comme on dit tout simplement « que l’herbe vous semble plus verte ailleurs » et justement là, d’une manière littérale on pas, c’est exactement le cas. Quoi que puisse en penser nombre de personne, vivre et travailler dans le sud de la France, n’est pas tout les jour une sinécure. Quand on se lève le matin pour aller bosser un jour de canicule, alors qu’on serai bien mieux sur la plage, on n’est pas obligatoirement fou de joie…

J’invite ceux qui comme 70% des français de l'an 2042 auront déserté le nord de la France pour les côtes méditerranéennes à se poser cette question.

Bref, après nous être posé la question avec les membre de ma petite tribu, nous avons décidé d’aller là ou l’herbe et plus verte (car mieux arrosée), dans les côtes d’Armor. Cela permet d’ailleurs d’enchaîner sur l’idée fausse qu’on se fait quand on crois que c’est un bonheur que d’avoir une grande pelouse quand on a personne pour la tondre… cela mairiterai aussi un billet.

Je vais donc essayer de m’atteler (enfin) à la redaction de ces quelques billets décrivant notre migration…