La revue de stress de Lolobobo

Une revue de blogs, des audiobooks, des calembours à deux balles, et les des chroniques par un blogueur quadragénaire,père de famille, provincial, non influent et complètement à l'Ouest
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

J'habite au vingt et unième siècle - L'heure des courses

, 18:49

espadrilles J'habite au vingt et unième siècle, quelque part quelque part entre la première cotation en bouse de Google et la fin du monde.

L'un des domaines ou nous avons réussi à surpasser tout nos prédécesseurs c'est la responsabilité, les hommes et les femmes n'ont jamais été aussi responsables que nous le sommes aujourd'hui.

chacun de nos actes est guidé par la quête du subtil équilibre entre la responsabilité sociale, humaniste et écologique.

cette responsabilité se traduit dans tous nos actes.

Hier par exemple, je devais acheter une paire de chaussettes noires pour mettre avec mon costume.

Me voici donc dans une mercerie devant les les chaussettes en nylon, issues à 100% de l'industrie pétrolière. Bien entendu en ces temps de taxe carbone, de marées noires et d'appauvrissement des ressources naturelles, hors de question de participer (au pillage des ressources, à la fin des goélands, à l'effort collectif contre la faillite de la nation, je te laisse cocher la cause qui engage le plus ta responsabilité).

J'essaye autre chose. Autant te le dire tout de suite, la chaussette en fil d'Écosse made in Boukmenistan du sud, fabriquée par des gamins, pour un salaire de misère, (alors qu'ils pourraient gagner jusqu'à 10.000 euros en étant au lycée) choque un peu mon sens de l'éthique.

Je me sent sur le point de craquer pour des chaussettes issue du Commerce Équitable coutant un bras chacune (autant te dire que les bras m'en tombent pour la paire ) elles sont en en coton mal tissé qui gratte (ça fait plus authentique), et fabriquées par une coopérative ouvrière du Sud de l'Inde. les chaussettes sont a la fois éco responsable et socio responsable mais leur bilan carbone pitoyable m'oblige a les écarter de mon panier.

Alors j'ai acheté une paire d'espadrilles basque, fabriquées par des salariés réunis en Scopp pour préserver une activité dans une vallées de Pyrénées.

Je me sent incroyablement responsable et respectueux de la terre et de ses habitants.

par contre demain je risque d'être un peu ridicule en rendez vous clientèle ....

Meri à bondidwhat pour la photo de ses ses Espadrilles

J'habite au vingt et unième siècle

, 09:33

Vannes - Coleno

Il y a quelques temps une pensée m'a traversé l'esprit. Tu te doute que dans un lieu aussi vide elle ne pouvait pas passer inaperçue. Bien sur elle a tout fait pour se faire discrète, histoire de ne pas se faire remarquer; pourtant même en se hâtant de traverser le no man's land situé au carrefour de mes oreilles sa démarche prudente, et sa tentative désespérée de se rendre invisible ne pouvaient échapper au regard acéré de mon œil intérieur.

Tu remarquera ami lecteur comme cette image de moi le cerveau vide , les yeux révulsés, tournés vers une intrigante et charmante idée me font ressembler à quelque créature du docteur Frankenstein, certes non dénuée d'intérêt, mais quelque peu inquiétante. Mais je m'éloigne du sujet, j'y reviens.

Comme je te le disait une idée m'a traversé l'esprit et a retenu mon attention :

Tout comme on habite l'espace, on habite le temps.

Avant que tu ne t'enfuis en courant, (je comprend un type aux yeux révulsés au cerveau vide qui t'annonce comme ça un samedi après deux paragraphes : tout comme on habite l'espace on habite le temps, ça fout les chocottes, moi même si ça m'arrivait je partirait en hurlant...)

Mais contrairement au type inquiétant qui l'assène, l'idée elle est séduisante.

En effet, toi et moi amis lecteur habitons un espace qui nous est propre, tu le sais, j'habite dans la campagne bretonne, et pour ta part, tu sais ou tu habites (du moins je l'espère, sinon, vient chez moi, on créera une communauté de types a l'esprit creux et aux yeux révulsés.). Cet espace qu'on habite, cet environnement proche fait parti de notre culture, et contribuera a la manière dont nous réagissons en société en faisant de chacun de nous le membre d'une communauté géographique plus ou moins étendue avec laquelle on entretien des liens plus ou moins distendu. Celle la même que le chanteur appelle la communauté «des imbéciles qui sont nés quelques part».

Oh tu peux te défendre d'en être et pourtant, il y a toujours un moment ou le fait que tu sois un gars (ou une fille) de la ville ou de la campagne, du sud ou du nord, d'un continent ou d'un autre influencera tes réactions.

Nous habitons donc l'espace toi et moi un espace qui nous est propre et contribue à notre façons de voir le monde.

et pourtant l'espace n'est pas tout

Le temps est aussi un lieu ou nous vivons. moi qui écrit sur un blog et toi qui me lis, vivons peut être à des centaines (ou des milliers) de kilomètres l'un de l'autre et pourtant nous ne sommes éloignés que de peu de temps, quelques minutes, quelques jours, quelques semaines, mais en tout cas, nous sommes d'un seul siècle.

Toi et moi sommes des habitants du vingt et unième siècle, nous résidons tous deux quelque part entre entre le bug de l'an 2000 et la fin du monde...

nous habitons dans une époque de paradoxes ou les faits, le croyance les espoirs et les modes sont à la fois tristes et amusant grandioses et ridicules futile et passionnant.

C'est notre temps commun, l'époque que nous partageons, dont nous sommes à la fois les architectes, les bâtisseurs et les résidents, et j'ai très envie d'écrire deux ou trois posts la dessus

Et toi ami lecteur, mon voisin temporel, auras-tu envie de les lire ?

A travers google déchainé

, 07:18

Ce mois ci quelques gentils visiteur ont aterri sur ce blog grâce à ces manifiques requètes Je leur présente toutes mes excuse si je n'ai su satisfaire leur curiosité.

récapitulons donc, vous avez demandé  :

  • grosse cochonne adepte du cul region bretagne- c'est tout moi (grouik grouik)
  • a partir de quel chapitre dans le livre le tour du monde en 80 j commence a calcutta a hong kong - Vous pouvez répéter la question ?
  • chaussette dépareillées - Moi aussi moi aussi ...
  • chronique d'un futur bachelier : Trop tard ;)
  • dessiner un soleil rigolo avec photoshop - essaye l'outil cercle et la couleur jaune
  • famiye éstress frencais - Yl fot equrir tarquéte korekete
  • je vais vous emmène dans un monde térrifiant - Tu y et arrivé, bravo et bienvennue !
  • loloboso plus belle la vie -  désolé ici c'est lolobobo plus triste le web
  • moi je vais passé mon bac est jé peur d'être stress allor comment lutté sur sa - Si c'est pas le bac de français, tu peux dès à présent te détendre.
  • pourquoi les stars meurent trop tot ? - pas toujours , regarde Cali pète la forme et il a encore bien de l'énergie pour faire du mal à la chanson française,...
  • une fois qu'on a goûté au futur, on ne peut pas revenir en arrière -  sauf si on y vas à reculon, ou allors en projetant ça dans un avenir plus lointain...
  • morale de l'histoire : quand on a une petite queue, on a une grande voiture - le contraire n'est pas toujours vrai.

et bientôt d'autres googlerie....





Je vous souhaite une année magique

, 17:00

Je suis à la ramasse pour vous présenter mes voeux, mais voila plus de 2 semaines que je me demande quoi vous souhaiter pour 2009.

C'est vrai la santé, l'argent , le bonheur...

tout le monde vous l'a déja dit.

Alors quoi vous souhaiter pour cette année que tout le monde nous prédit comme un temps de crise.

Je ne sais pas trop je cherche. et puis la crise, somme toute on la connaît , ne vis t'on pas avec depuis 1973 ? et puis on m'a dit que la crise, si on la ramène à son idéogramme chinois, ce n'est que la combinaison de deux autres idéogrammes, celui du danger associé à l'opportunité.

alors je vous souhaite finalement une année ou vous saurez éviter les danger, et trouver des opportunités.

une année merveilleuse et pleine de magie.

Et pour commencer l'année avec un peu de magie, je vous invite à découvrir le projet playing for change. un mouvement mondial qui met le multimédia au service de l'harmonie entre les hommes (c'est eux qui le disent).

Premier moment magique, une reprise de Ben E. King par des musiciens du monde entier enregistré chacun a un coin de la planète, et remixé en 1 morceau.

5 minutes de bonheur !


Playing For Change: Song Around the World | Stand By Me from Concord Music Group on Vimeo.

Puisque c'est le dernier samedi de l'année.

, 08:09

Programmation d'exception....



Découvrez Jean Yanne!

J'ai emprunté la photo à L'INA (avoue que ça fait classe comme référence...)

- page 2 de 20 -