c

Bembelly m'a tagué la semaine dernière sur un sujet dont la terre entière sait que je suis un des plus grand experts : le foot. qu'il soit mille fois remercié de cette initiative ambitieuse.

Il faut tout d'abord que tu saches que pour moi le football pourrait très bien être un sport ou des gars armés de raquettes, grimpés sur des canassons courent autour d'un terrain approximativement triangulaire afin de mettre une balle dans un trou à l'aide d'un caddie de supermarché.

Afin d'influer sur la fin de la partie, un joueur peut s’efforcer de plaquer une gazelle (ou un Gnou en fonctions des latitudes ou il se trouve) s'il a dépassé la ligne des 30 mètres avant la fin du sixième quart-temps.

Pendant ce temps les supporters s’enfilent des bières en insultant copieusement l'équipe adverse, ce qui permet de gagner un point par insulte originale. le choix des insultes originales étant laissé à la discrétion d'un juge de touche installé dans une chaise haute de style Louis XV et d'un panel de téléspectateurs qui votent via un SMS surtaxé sur les conseils avisés de Zemour et Ménard commentant le match avec un aplomb incroyable compte tenu qu'il maitrisent le sport aussi bien que moi.

En fonction du résultat du match :

  • L'équipe perdante est laissé sur le terrain et des lions sont lâchés, libre aux joueurs de bouffer les fauves (au risque d'être poursuivi par la SPA).
  • Pour sa part, l'équipe qui gagne obtient le droit de toucher une prime de match de 30 fois le SMIC (ou 60 fois le RSA) et a le droit d'aller voir des putes mineures. Cette troisième mi-temps (qui aura lieu après le neuvième quart temps, suivez un peu bordel) sera commenté par Nelson Monfort ce qui permettra au étudiants en langues de développer leur vocabulaire en apprenant des mots comme "to climax", "threesome" ou "to prendre the enfants du good Dieu for some canards sauvages"....

Mais il est fort possible que je n'ai pas tout compris aux règles du jeu, tant mon désintérêt pour le foot est grand.

pour en revenir à la question de Bembelly sur l’affaire Laurent blanc, il est important de comprendre que jusqu’à Noël 1999 ou j'ai eu une discussion fort instructive avec mon beau frère, j'étais persuadé que Bixente Lizarazu et Zinedine Zidane étaient une seule et même personne (la profusion de X et de Z dans leurs patronymes m'avait trompé). Je te rassure j'ai depuis bien compris que l'un d'entre eux a des cheveux superbes et que l'autre a des coups de boule célèbres. Si en plus il fallait que je me pose des questions sur la couleur des joueurs (j'ai déjà du mal avec la couleur des maillots). on a pas fini.

Bref si la question est : «Est ce que des imbéciles de toutes couleurs ont le droit de courir derrière un ballon pour permettre à des imbéciles de s'extasier sur leur jeu de jambes ?», je répond : oui.

Et, si le but est de polémiquer sur la couleur des joueurs je foutrait bien ma merde en disant qu'il n'y a pas assez d'asiatiques dans l'équipe de France et qu'on devrai imposer des cotas (bordel il y a bien des cowboys de Tchernobyl, pourquoi n'y aurait il pas des footballeurs de Fukushima).

Quand a Laurent Blanc, j'ai cru comprendre qu'il avait déjà joué au foot, il me semble donc bien plus qualifié pour faire entraineur que Michel Noir (qui pour sa part fut champion de trainage de casseroles, mais ceci est une autre histoire)

Ce qui m’amène au salvateur coup de gueule de Romain qui invite les blogueurs et la presse à prendre de la hauteur quant aux polémiques stériles qui font office d'informations. C'est vrai que quand à quelques mois d'une présidentielle,au moment ou on devrait s’interroger sur l'avenir de la France, on se consacre à savoir si DSK est l'heureux propriétaire d'une Porche, on ne vole pas haut dans le débat.

D'un autre coté, supposons que demain tu gagnes à l'Euromillion, Ne va tu pas aller échanger ton Ami 6 contre une voiture de plus haut standing. Je ne vais pas comparer le salaire d'un patron du FMI avec les sommes faramineuses d'un super loto, mais je pense qu'il y a quand même là de quoi prendre un leasing sur une grosse voiture. Il n'y a, à mon avis, pas de quoi papoter pendant des heures.

Mais il est certain que l'actu se pipolise, au détriment du fond. Tiens regarde, je suis un lecteur quotidien du Favorite Web Award of the day, qui présente chaque jour un site web remarquable dans sa structure, il y a deux jours c'était ce site qui se faisait mettre à la une (quand je dis qui se faisait mettre n'y vois surtout rien de sexuel). Non pas que je reproche quoi que se soit au sujet, mais je me dit que deux arguments marquants peuvent suffire à faire d'un personnage inintéressant un sujet d'actualité.

Pendant ce temps là, ne parlons pas de pouvoir d'achat, ni de gros coups de canifs aux libertés individuelle, ni bien sur de gros foutages de gueules environnementaux.

ça pourrait ne pas être vendeur

Bref, en attendant j'ai piqué l'image ici. Il fallait quand même racoler un minimum pour attirer le footeux !