primaire.jpgDepuis quelques semaines, beaucoup de mes copines et copains blogueur de gauche ont engagés leurs blogs dans le débat des primaires.

chacun d'entre eux rivalise de virtuosité pour mettre en avant les qualités de sa candidate ou de son candidat favori(e) (note comme je soigne les féminins, ça fait débat en ce moment).

Le but avoué de chacun étant de valoriser celle ou celui qui sera capable de battre celui dont il ne faut pas citer le nom au deuxième tour de la présidentielle...

Personnellement je m'interroge.

permet moi quelques remarques ami(e) lect(eur)(trice)

En premier lieu, permet moi d'écrire au masculin pluriel comme le conseille les règles de base de la grammaire, je pense que ça te facilitera un peu la lecture.

Mais la je m'éloigne du sujet.

donc

Chacun cherche qui est le candidat qui est le plus a même de faire perdre Sarkozy au deuxième tour de la présidentielle .

personnellement je pense qu'il y a un peu erreur dans cette stratégie.

Compte tenu de la capacité qu'a le président a fédérer contre lui et à cristalliser les sentiments de mécontentement, je pense que si demain mon copain Marcel Dushmoul (célèbre inconnu de Troufiny les deux horloges) se présentait aux deuxième tour face à lui, et bien c'est Marcel qui gagnerait. Note au vol qu'on serait pas dans la merde, parce que Marcel est un peu une tanche au niveau de la compétence politique et citoyenne (mais je m'éloigne encore du sujet)

Le vrai problème c'est que si on vote pour le second tour de la présidentielle dès la primaire socialiste, on a quelques temps en avance sur la chanson, en effet on fait l'impasse sur le premier tour de la présidentielle, et il y a peut être un risque (ou deux).

Tout d'abord, on sait depuis 2002 que rien ne garanti à un candidat d'être présent au second tour (ou si on l'a oublié, on a peut être intérêt à s'en rappeler vite fait). Deuxièmement, rien ne dit que c'est Sarkozy qui représentera la droite au second tour. Les récente sénatoriales, nous montre que la confiance en les candidats de "l'UMP officiel" c'est sans doute un peu (beaucoup) émoussée, mais rien ne dit qu'il n'y aura pas un candidat de droite moins UMPéisé qui sera capable de séduire à droite les déçus du sarkosysme.

ce qui m'amène a modifier le postulat de départ de mes copains, on ne cherche pas le candidat qui fera perdre Sarkozy, mais celui qui fera gagner la Gauche.

Parce que le souci est là

je PS a je le craint perdu un peu de son charme pour l’électeur de gauche qui ne milite pas au PS

et je me demande, si plutôt que chercher celui qui fera des étincelles au second tour, il ne vaut pas mieux chercher celui qui au premier tour serait capable d'inciter des électeurs qui peu a peu ont renoncé au vote socialiste pour aller voter chez les verts, au front de gauche, ou pire sont suffisamment désabusés pour penser qu'il y a quelque chose de bon dans le programme du FN.

Avant d'aller gagner au deuxième tour, il faudrait peut être s'assurer d'y être en tête.

Personnellement, plutôt que de chercher un candidat qui saura séduire les déçu du sarkosisme à droite au deuxième tour, je m'assurerai peut être de trouver le candidat (ou la candidate) qui sera capable au premier tour de rassembler tout ceux qui bien que se sentant de gauche n'ont pas encore choisi pour qui il voteront au premier tour de la présidentielle.

Bref à la primaire je voterai Jaurès !

on me glisse dans l'oreillette qu'il ne se présente pas

bon ben il me reste encore une semaine pour me décider.