calvi-sarkosy-pernaut.jpg

Jeudi soir j'étais comme 12 millions de français en train de regarder le programme amusant qui précédait Masterchef devant ma télé a écouter religieusement les propos du président de la république.

Apparemment sa prestation a convaincu 55% des français qui lisent le Figaro

Non il faut que je me retienne, d'être partisan, et médisant c'est pas beau.

Certains de mes petit camarades ont déjà analysé ce sondage. d'autre ont sur Twitter discuté les chiffres d'audience.

Je ne parlerai donc ni des sondages ni des chiffres d'audience

Enfin si un peu, des chiffres d'audience : Entre les 3,5, et 6 millions de téléspectateurs des débats de la primaire socialiste et les 12 millions de personnes ayant suivi le président à la télé, on peut (une fois fini le concours de quéquette) se dire qu'à quelques mois de la présidentielle les français veulent savoir à quelle sauce il vont être mangés.

Bref, pour résumer, l'avenir de la France intéresse une grande partie des français.

j'aurais donc tendance à dire qu'ils vont suivre la campagne présidentielle avec attention.

Jeudi, j'étais donc, comme les 12 millions de français qui vont sans doute s’intéresser à la présidentielle en train de regarder le président, si j'ai bien compris son propos, la merde noire dans laquelle on est, c'est la faute au 35 heures.

bien

Je me pause donc la question, si supprimer les 35 heures pouvait sauver la planète, POURQUOI NE LES A T'IL PAS TOUT SIMPLEMENT SUPPRIMÉES ?

ça aurait éviter de mettre en place un système d'heures sups financées en grande partie par l'état, qui ont creusé largement le déficit public.

et en plus, je pense que les français auraient été vachement fier de sauver le monde en bossant 4 heures de plus par semaine ;)

en plus, soit dit en passant, sponsoriser les heures sups a un moment ou le chômage augmente ça fait doucement rigoler les économistes...

Mais je m'éloigne de mon propos.

il y a une petite phrase qui m'a VRAIMENT marqué dans cette heure et demi d’émission.

au moment ou Tintin et Milou Calvi et Pernaut l'ont interrogé sur sa potentielle candidature et sa campagne.

il y a un truc qui m'a marqué dans la réponse du président

Rien de long, ça fait moins de 10 secondes, c'est la définition d'une campagne électorale :

Fichier vidéo intégré

«Parce que si c'est pour être candidat, c'est pour dire des choses qui font plaisir...»

Même si la syntaxe est hasardeuse, si j'ai bien compris le fond du propos, pour le mec qui fait campagne le but n'est pas expliquer ce qu'il compte faire pour les français.

c'est essayer de leur faire plaisir pour qu'ils votent pour lui

les plus de 12 millions de français qui on l'air de vouloir s’intéresser à la campagne vont sans doute apprécier le cynisme de la déclaration.

On les prend pour des andouilles qui pourraient confondre Noël 2011 et mai 2012...

Sinon Giulia et Carla vont bien, je suis rassuré...