e-tomb.jpg

Ce midi j'étais assez loin de mon ordinateur.

Quand je suis revenu au bureau en milieu d’après-midi, j'ai jeté un oeuil a mes mails, et un regard encore plus circonspect à ma timeline twitter.

L'info sportive du jour, c'est lance Amstrong qui se fait tirer les oreilles

bon...

L'infos people (et funèbre) du jour c'est l'annonce du décès de Jean-Luc Delarue..

bon...

-journée noire pour le dealers ils ont perdu deux clients...-

Et merde j'avais dit que je ne ferait pas de blagues affreuses

Bref

Un peu plus tard dans la journée, je suis passé devant un téléviseur, sur Itélé les journalistes ont décider d'en faire des caisses, ils ont interviewé des amis, des colaborateurs, des copains et des concurrents de Delarue, et histoire de montrer qu'il sont top tendance, dans leur ticker d'infos ils ont recopié les tweets des peoples commentant la mort de Delarue.

Alors comme toujours, il y a ceux qui saluent, le grand homme de télé (ou pas) , le mec qu'ils ont super bien connu (ou pas), le génie mort trop jeune (ou pas)...

bref, ils profite du cadavre encore chaud pour causer d'eux.

et au milieu de tout ces hommages il y a un tweet du cinéaste Christophe Barratier à la fois émouvant et surprenant :

Delarue On était au lycee ensemble. On s'échangeait copines et antisèches. Tu as pris le train le premier. On est sur le quai. A bientôt.

Il est troublant ce tweet, ça commence comme une confidence, et ça se transforme en message personnel avec un TU dedans...

pour un peux on s’attendrait a voir Delarue lui répondre

Ce qui somme toute est assez peu probable

parce que les morts ne twittent pas ...

Enfin, je dis ça , j'en sait rien, si on croit qu'il y a une vie après la mort , pourquoi pas, il faut bien que les mort s'occupent, alors pourquoi pas en twittant ?

Sauf que...

Sauf que si demain, je mourais, et que je me mette à twitter, il est quand même fort probable que vous ayez un peu tendance à prendre ça pour un canular...

En plus,

A supposer que demain je meure, il est assez peu probable que je twitte...

question de temps

merde c'est vrai ça si demain je meurt, ce sera le jour du grand voyage (en plus si j'en crois Barratier ce sera en train, et avec ma veine il y aura une grève de la SNCF) , et puis j'aurais plein de trucs à faire : examiner les taches de ma conscience (et essayer de les nettoyer), trouver un endroit ou passer le reste de mon éternité (pas sur que je réussisse le grand oral devant saint Pierre)

et même

si je réussissait le grand oral (et que le train arrive à l'heure) , il faudrait que je trouve , un outil pour twitter , c'est vrai ça avec quoi ça twitte un mort ? un portable, une tablette, un smartphone ? pas facile pour un pur esprit d'utiliser ses doigts.

Et puis après il faudra trouver une borne wifi, déjà que quand on est vivant on est pas à l’abri d'une panne chez Orange....

delucq_attente-hotline.jpg

Bon admettons que je passe toutes ces étapes, ça risque de prendre un moment.

Donc s'il te venait ami lecteur l'envie de m'envoyer un tweet le jour de ma mort, il est fort probable que je ne te réponde pas avant plusieurs jours (voire plusieurs semaines), compte tenu de l’instantanéité des conversations sur twitter, tu m'aura oublié d'ici là, et tu me prendra pour un nouveau follower....

si cependant il te venait l'idée de m'envoyer un tweet avec un message du style : «@lolobobo On était au lycee ensemble. On s'échangeait copines et antisèches».

ne t’étonne pas de recevoir quelque semaines plus tard un tweet de ma part qui dira en substance : «C'est vrai qu'on en a dessalé de la morue, tricheur !»

Bref si je meurt, envoie moi plutôt un mail, ce sera plus simple....

Après, je te dis ça, je te dis rien