La revue de stress de Lolobobo

Une revue de blogs, des audiobooks, des calembours à deux balles, et les des chroniques par un blogueur quadragénaire,père de famille, provincial, non influent et complètement à l'Ouest
Home

Aller au menu | Aller à la recherche

Entries for Mot-clé "presse"

Fil des billets Fil des commentaires

rien à foutre des bonnes nouvelles (La minute Baba)

, 11:52

savoirrevivre1.png

Ce matin en allant prendre le pain, j'ai croisé la une du journal local. Une info sort en gros : «Il tombe à l'eau et il se noie».

Hier un type est tombé dans la rivière qui traverse la ville, et on l'a retrouvé quelques heures plus tard a quelque centaine de mètres, Mort.

C'est triste, mais d'un autre coté j'imagine mal que si le type n'était pas tombé à l'eau (et ne s'était pas noyé) il n'aurait sans doute pas fais la une du canard local.

Et puis j'ai beau me creuser la tête, je ne pense pas que je journal n'ai jamais fait de une avec une nouvelle de ce type.

Ni un autre journal local ailleurs,

Ni la presse nationale.

On ne voit jamais de une avec «Une boîte fonctionne, bien aucun salarié licencié», «Pas de bombardement dans un pays en paix, aucun mort a déplorer» , «Aucun Tsunami sur les côtes bretonnes aujourd'hui».

C'est sans doute pas vendeur

J'ai un peu peur qu'en temps que consommateur d'actu on en veut un peu pour notre argent, une bonne catastrophe a laquelle nous avons échappé nous rend sans doute plus apte a supporter les petits tracas du quotidien.

Bref

J’avais quand même une nouvelle mignonne a partager. quand j'étais petit il y avait à la maison un livre un peu hippy qui trainait dans la bibliothèque. Ça s'appelait «Savoir revivre», une Encyclopédie du quotidien pour les apprentis baba. Je me rappelle de ce bouquin parce qu'il me donnait l'impression, qu'on pouvait, si on voulait vivre différemment...

Que veux tu je suis un enfant des seventies :)


Son of the 70's - Jammin' - Perou par smoothmusique

Bref, la bonne nouvelle c'est que le bouquin viens d'être réédité, et qu'en plus il est consultable gratuitement sur le web la http://savoir-revivre.coerrance.org/

Peace and love amis lecteur, bienvenue dans un monde ou l'actualité suit le rythme des saisons.

Après je dis ça, je dis rien :) savoirrevivre2.png

Le changement... c'est médiatiquement

, 08:50

Hier matin a la radio, ça parlait défilé et garden party de l'Elysée... enfin pas garden party, ouverture des jardins, ou je ne sais quoi...

De toute façon on s'en fout un peu

enfin moi je m'en fout

Le fait est que hier matin le journaliste expliquait que la sauterie champêtre et élyséenne serait pour le nouveau président l'occasion de «S'expliquer sur sa vie privée ...»

Ha bon ?

Un président ça doit s'expliquer sur sa vie privée ?

Mais s'expliquer de quoi au fait ?

Alors que j'étais en train de rapidement me demander si le Président Hollande avait cédé à des frasques félixfauriennes ou billclintoniennes et si j'étais passé a coté d'un truc qui allait faire causer la presse pendant u moins un an, le journaliste a rajouté : «... concernant le tweet de soutien de sa compagne à Olivier Falorni»

Ha oui, c'est vrai c'est un gros scandale çà, houla, il nous faut bien 2 mois de bavardages sur 140 caractères, je suis con moi j'avais oublié que c'est la faute à Valérie Trierweiler si Ségolène a loupé son entrée à l'assemblée (ben oui tous les abonnés au compte twitter de Valérie habitent à la Rochelle alors forcement ça fait de l'impact ce genre de tweet), et c'est à François hollande de nous l'expliquer (La preuve à la maison quand ma femme tweete, je publie un communiqué de presse pour expliquer ce qu'elle a voulu dire... quoi , pas vous ?)...

Comment dire

On s'en fout un peu quand même non, il n'y a pas des choses plus importantes que vous voudriez savoir sur le président que ce qu'il pense de twitter et de l'utilisation qu'en fait sa compagne ?

Et ben non, pour les journalistes c'est vital

Parce qu'a partir d'un tweet, on peut broder écrire une histoire, imaginer des intrigues, des histoire de jalousie, et de coup bas entre les prétendantes du monarque.

J'ai juste un peu l'impression que les journalistes sont passés du rapport des faits et de l'analyse politique, à la collection Arlequin.

Sans doute est ce plus vendeur.

D'un autre coté j'ai l'impression qu'au cour des deux dernières décennies, les politiques ont essayé de donner d'eux une image plus «populaire» à travers la presse people. se metant en scène en famille, jouant les parents formidable à scooter avec leur progéniture, au bureau avec femme et enfants, ou avec leurs petits enfants sur la plage en baskets...

Je suis sans doute vieux jeu, mais a mon avis la place d'un politique n'est pas dans la presse people, mais sur le terrain des idées et de l'action.

Si on veut revenir à une politique normale, il va peut être falloir s'occuper d'autre choses que de Twitter et des petites phrases.

Il y a sans doute suffisamment de boulot pour redresser la nation et d'informations dont il faut rendre compte pour que les politiques et les journalistes ne se noient pas dans des considération futiles sur les pseudos histoires personnelles...

Qui finalement n’intéressent personne

quoi que ...

LongoriaParker.jpg

si tu veux vraiment de l'actu people, Eva Longoria et Tony Parker pourraient se une réconcilier

Bon maintenant on peut parler parler des licenciement chez Peugeot, de la réforme du système éducatif, des compagnies pétrolière qui récupérent des licences d'exploration et de plein de truc sur lesquels l'avis de politique m’intéresse vraiment ?

Après, bien sur, je dis ça je dis rien...

Ne m'en parlez pas

, 08:49

acoustique.jpg

Après des mois de coup bas et de petites phrases, il semble que c'est cette semaine qu'on va rentrer dans la «vraie» campagne, je veut dire par la que l'ensemble des «principaux » candidats devraient avant dimanche prochain s'être déclarés.

A toi qui en ces temps de rigueur budgétaire te demande quelle différence ça peut faire d'être ou pas un candidat «officiellement déclaré» je te dirait que j'ai crue comprendre qu'en théorie ça signifie qu'au lieu d'aller piquer dans les budget de réception des ministères et de l’Élysée pour organiser des non-meeting de non-candidat, ce sont les formations politiques qui prennent en charge les frais de campagne et autres opérations de com.

Donc, comme on rentre dans le dur de la campagne, je me permet de suggérer à l'ensemble des candidats une liste de sujets de dont je souhaiterai qu'ils s'abstiennent de me parler pendant la campagne, ça nous fera, a eux et a moi, gagner du temps.

J’apprécierai grandement, par exemple qu'on ne me parle pas des vertus du triple A :

il y a quelques mois, alors qu'on prévoyait la perte du triple A et on nous annonçait des taux d’emprunts plus fort si cela se produisait... Ben non, depuis la perte du triple A les taux d’intérêt ont même baissé étonnant non ?

J'aimerai aussi qu'on ne me parle pas des bienfaits de la rigueur:

Regarde nos amis Grecs (tu sais les vilains garnements au fond de la classe Europe, près du radiateur) on leur avait promis une reprise de la croissance et une augmentation du PIB, en 2012 si il acceptaient des plans de rigueur à la chaine. Mais aux dernières nouvelles on leur prévoit une récession de 3% et on demande aux salariés d'accepter une baisse de leur salaire minimum (par contre, à l'occasion, il faudra qu'on m'explique comment on peut éviter que la rue s’enflamme quand on promet moins de salaire et plus de taxes)

Serait il possible, qu'on arrête de me parler de la «classe moyenne»

Comment peut on considérer qu'un groupe rassemblant tout les français touchant un salaire compris entre 1 200 € (revenu médian des salariés à temps plein en France) à 3 000 € par mois envisage le monde, la vie quotidienne ou l'avenir avec un regard commun ?

Est il possible qu'on ne vienne pas me parler de civilisation et de religion...

Du moins en évitant de considérer que toute celles et ceux qui dans ce pays nourrissent un sentiment religieux sont des extrémistes chrétiens, musulmans, ou juifs qui n'ont que l'envie d'en découdre, la somme de ce qui rend le peuple de France «fier» de son pays est j'en suis sur bien plus fort que la somme des différences de leur croyances.

Peut on cesser aussi de parler du « fleuron de l'industrie française».

En prenant comme exemple des entreprises du CAC40 qui délocalise leur production, quand 85% du tissu économique et de l'emploi est le fait de PME et de TPE.

Il y aurait sans doute plein d'autres sujets et raccourcis que vous pourriez éviter et un travail de pédagogie certain à faire a faire pour me vendre des lendemains qui chante.

après, je dis ça, je dis rien

Une photo pour commencer l'année

, 18:54

Histoire de faire dans le traditionnel, permets moi d'abord ami lecteur de te souhaiter de voir aboutir tes plus beaux projet pour 2012.

Permets moi aussi de te rassurer quand a mon absence de ces 15 derniers jours, figure toi qu'a l'approche de la nouvelle anné, certains de mes clients ont réalisé qu'il voulait leurs nouveaux sites et application web pour commencer 2012, et que comme je suis un garçon fort serviables je me suis retrouvé aves de journées de travail de 18 heures (en moyenne) ce qui m'a obligé a blogguer un peu moins.

Je profite donc de ce billet pour remercier tous ceux qui m'ont dit des trucs gentils à l'occasion de mon anniversaire ou de leurs billets de fin d'année.

Enfin, en bloguant au minimum de mes capacités j'ai négligé quelques chaines ou l'on m'avait taguées, je vais donc essayer de me mettre a jour.

Parmi les chaine ou je fus taggué ces dernières semaines (et comme il faut bien commencer quelque part) j'ai choisi de répondre à Corto qui m'avait demandé quel était ma photo de l'année.

J'ai été embêté, car cette année il y avait quelques photos sympa. et puis finalement j'en ai trouvé une, qui vaut sans doute surtout par les histoires qu'elle raconte, la fausse, et la vraie...

Cet photo a été prise le 15 juin dernier par Richard Lam, pour l'agence Getty, et a été nommée au fil du temps, le baiser de Vancouver

vancouver_kiss_1.jpg

la fausse histoire est la suivante, au terme de la finale de la Stanley Cup ou l'équipe de hockey de Vancouver s'incline en face aux Bruins de Boston, a les supporteurs de Vancouver se transforment en émeutiers mettant la ville à feu e a sang.

Le lendemain, la presse montre des images de guerre civile : Mais une photo sort du lot : on y voit un couple, s'embrassant allongé au milieu d'une rue au milieu d'une ambiance de fin du monde.

C'est au tour des réseaux sociaux et des blogs de s’enflammer, une légende nait, celle d'un couple qui a la guerre préfère faire l'amour dans le plus pur style de faites l'amour pas la guerre des années Hippies....

Pourtant l'histoire est bien plus prosaïque,

Ce qu'il s'est passé, c'est que les policiers ont foncé sur la foule et que le couple n'a pas pu réagir à temps,ils ont été piétinés par les forces anti-émeute. La jeune fille a atterri la tête la première sur le sol et son petit-ami est tombé sur elle Elle c'est fait mal et il la soutenait pour s'enquérir de son état....

vancouver_kiss_2.jpg

la poésie fout le camp...

d'autant que grâce à la photo on a réusi à identifier ses protagonistes...

L'histoire ne dit pas si la police de Vancouver les a poursuivis pour émeutes ou pour outrages aux bonnes mœurs...

Après je dis ça, je dis rien.

«Un plan de Jlyzhour qui nous conduit à la Qwakenxo»

, 12:30

recession.jpg

Tout comme régulièrement je découvre des mots de la politique chez mon vénérable confrère Variae, Ce matin je découvre qu'il y a des mots qu'on ne doit pas utiliser.

Par exemple :rigueur

Rigueur c'est pas beau on ne doit pas le dire

Ou pas beaucoup, on peut parler par exemple de «plan d'action budgétaire», de «plan d'économie», de «plan d'austérité» (on comprend bien que le journaliste du figaro qui a pondu son article ce matin a du potasser son dictionnaires des synonymes tout le week-end.

Pour sa part, l'humanité utilise souvent le terme « saignées » comme par exemple dans la phrase « les saignées successives appliquées à Athènes depuis deux ans » .

par contre c'est vrai que rigueur, c’est pas bien de l'utiliser.

récession

c'est pas bien non plus récession , on parle de «décroissance», ou mieux de «croissance négative»...

Bientôt on va entendre, « nous avions tablé sur un taux de croissance de 1,75% , nous l'avons, un taux de croissance négative de 1,75%, certes, mais un taux de croissance quand même».

Par contre (histoire de fourber) faute de pouvoir utiliser rigueur, on utilise l'adjectif « Rigoureux » on dit par exemple «le budget 2012 est un budget rigoureux»

mais c'est pas génial quand même , ça sous entend a contrario, que les budgets de 2011, de 2010, de 209, de 2008, et de 2007, ne l'étaient pas, c'est méchant pour nos pauvres gouvernants...

…bien que !

Bref, ça va devenir compliqué de trouver les mots pour parler de la dégringolades économique.

A moins d'inventer de nouveau mots.

Par exemple :

  • pour remplacer rigueur on pourrait utiliser «Jlyzhour»
  • et pour remplacer récession on pourrait utiliser « Qwakenxo »

ne cherche pas je viens d'inventer ces mots, qui auraient de multiples avantages :

1/ on pourrait faire un article économique sans utiliser ni rigueur ni récession,

2/ on pourrait faire des scores de folie au Scrabble,

3/ ce serait très amusant d'entendre les journalistes les utiliser, j'imagine bien la difficulté d'un journaliste de BFM TV annonçant : « et maintenant le laisse Ruth Elkrief, nous parler du plan de Jlyzhour et du risque de Qwakenxo qu'il fait courir à la France » (essaye de le dire à voix haute)

oui les mots seraient amusants...

Mais tu me diras il y a des mots qui existent déjà, et qui seraient amusant prononcés par des journalistes.

Un journaliste qui dirait « bite » par exemple ça m'amuserait beaucoup...

Mais si on remplaçait «rigueur» par «bite», ça pourrait poser des problème.

Imagine par exemple un journaliste de LCI (ou du Figaro) annonçant : « nous somme en direct de Matigon ou François Fillon nous présente son  plan de bite »

et bien premièrement il se ferait virer.

Et puis mettre une bite et un Fillon si près l'un de l'autre dans une phrase

ce serait grivois.

Après, je dis ça je dis rien...

- page 2 de 6 -