Suivre la revue de stress sur Facebook Suivez moi sur twitter Suivre la revue de stress sur google+ abonnez vous au flux rss |Aller au contenu | Aller au menu Aller à la recherche

La revue de stress

Rossetti & MacLane la série de polars de votre automne

jd-scoumone-nicoise.jpg J'ai découvert l'univers littéraire de Jérôme Dumont grâce a la radio des auteurs d'Isabelle.

Dans ses 6 romans (dont le dernier vient de sortir) il met en scène un couple d’enquêteurs improbables. un Avocat (un peu casanier et niçois) et une entrepreneur High-tech au caractère bien trempé.

Chaque roman est un agréable rendez-vous ou l'on retrouve une galerie de personnages récurrents terriblement attachants, qui vont du copains de bar avec qui on aime prendre un expresso le matin (avec un verre d’eau l'expresso, toujours), au truand Corse au grand cœur, en passant par le collègue avocat truculent, le tout émaillé de quelques malhonnêtes aux motivations troubles et de victimes plus ou moins innocentes.

Bref, on est face a une bonne série de petit polars qui se payent le luxe de nous apprendre plein de chose, sur le flicages sur les réseau sociaux, sur la bioéthique, la culture amérindienne et accessoirement la gastronomie des pays francophones, ce qui ne gâche rien...

Chaque volume se lit comme un rien et nous laisse sur la rétine une envie d'y revenir.

Je ne voudrais pas vous donner l'impression d'en faire trop, mais, avec le temps moche qui s'annonce pour les semaines à venir, j'aurais tendance à vous proposer de vous caler sur un canapé au chaud avec la prose du sieur Dumont dans une main et un expresso (avec un verre d'eau l'expresso) dans l'autre.

Si en essayant de suivre mon conseil vous vous retrouvez en manque de mains, je vous invite à vous en faire greffer une de plus, çà en vaut le peine.

Si en suivant mon conseil vous veniez à devenir adict de rosseti et MacLane je vous dirais : Bienvenue au club ;)

après, comme d'hab, je dis çà, je dis rien

On a failli attendre

Attention Ami lecteur , cet article :

  • Est petit plaisir de développeur,
  • n'apporte rien au débat
  • Semblera long a ceux qui n'ont jamais du optimiser un site pour IE6

te voilà prévenu, si tu ne veux pas perdre 5 minutes a la lecture d'un article de geek, passes ton chemin

Par contre si une fois dans ta vie tu as du développer un site web, ou un script javascript ou quoi que ce soit d'autre qui tourne dans un navigateur web, tu as été confronté a la question de la compatibilité de ton site avec les différents navigateurs.

Si tu n'a jamais développé de site internet, mais que tu navigues sur le web, tu as sans doute réalisé que certains sites ne se comportent pas exactement de la même manière selon le navigateur avec lequel tu les consultes.

Car si il existe une structure dans le monde qui s'efforce de définir des standard commun pour le développement web, il faut comprendre que les éditeurs de navigateurs web sont confrontés à un problème, comme ils créent tous des logiciels qui font grosso modo la même chose (consulter des pages webs) ils essaient de proposer à leurs utilisateurs des fonctions innovantes pour se démarquer de la concurrence.

Ce qui fait que grosso modo chaque navigateur fait un peut ce qu'il veut avec les "norme du web" et que finalement certains éditeurs de navigateurs décident de s'affranchir de la norme pour faire un peut ce qu'ils veulent.

Heureusement (enfin, presque) cette attitude consistant a faire un peu n’importe quoi pour faire mieux que les autre semble se tasser un peu. certes, certains navigateurs sont un peu en avance (ou en retard) sur l’intégration de nouvelles fonctions de la norme, d'autre s'essaient à lancer de nouvelle fonctions (qu'ils sont seul à accepter), mais globalement, le débogage d'un site web (pas trop complexe) et quand même un peu plus simple qu'il n'était.

Car dans l'histoire du web, il y a eu UN navigateur en particulier qui a fait s’arracher les cheveux a celles et ceux qui développent des sites web : Internet explorer version 6.

Le gros problème d'IE6, c'est que c'était le navigateur par défaut de Windows Xp, et que persuadé que tous le monde utiliserait le navigateur par défaut de leur système d'exploitation, les ingénieurs de chez Microsoft se sont dit qu'il pouvaient développer n'importe quoi...

Le problème c'est que même si ont leur donne un système d'exploitation par défaut, les utilisateurs choisissent quand même de faire ce qu'il veulent.

Le dernier problème, c'est que Microsoft étant le plus gros éditeur de systèmes d'exploitation du monde, les ordinateurs équipés d'IE6 se sont retrouvé installés dans de nombreuses grandes (et petites) entreprises et que par fautes de mises a jour (non faites ou ne pouvant être faites pour des raison de compatibilité), développer des sites compatible avec IE6 a été un cauchemar pour les développeur web pendant près de 10 ans...

déclenchant chez les développeurs de sites web, des pulsions meurtrières, et des envies de meurtres

Et puis il y a quelques mois, les équipes de Microsoft ont annoncé qu'il ne mettrai plus a jour Windows XP, et il incite fortement ses utilisateur à passer à un nouveau système d'exploitation (édité par eux bien sur)

En expliquant partout sur son site que Windows XP c'est le mal.

Comme je vais rarement sur le site de Microsoft je n'ai découvert que ce matin cette petite animation (cliques sur la copie d’Écran pour la voir)

Presse-papiers-1.jpg

ben tu sais quoi

c'est un vrai plaisir de voir que même chez Microsoft ils ont envie de prendre IE6 à coup de fusil

Mais çà aura pris du temps

Après, je dis çà, je dis rien...

Une journée avec Ello

ello.co est le réseau social dont tout le monde parle en ce moment.

salutandouille.jpg

l'argument de communication de la bête, c'est d'être comme un facebook ou un google+ mais en respectant ses utilisateur, c'est a dire : sans proposer de pubs, et sans revendre les données personelles . C'est sur, dans un monde virtuel ou les réseaux sociaux passent pour des Big Brothers, c'est séduisant.

Tu me connais, je suis curieux, j'ai voulu en savoir plus. j'avais donc commencé a essayer de trouver une invitation (parce que pour le moment on y accède sur invitation), et le hasard a voulu que Jegoun ai la très bonne idée de m'envoyer une invitation hier soir (qu'il en soit mille fois remercié et due des milliers de vierges vienne lui oindre les gros orteils pour ce rare présent).

Premier coup d’œil

l'inscription sur ello est plutôt simple (et rapide) on choisi un pseudo, un avatar, on peut choisir ses options de notifications (recevoir un mails quand on es cité quand il y a une activité sur une publication ou quand on a un nouvel ami)

et roule ma poule.

un design (très) sobre

On a beaucoup entendu parler du design de Ello, d'aprés son équipe de développement il est beau (et noir et blanc) D'aprés de nombreux utilisateurs, il est moche (et noir et blanc)

ello-en-une-page.jpg

plus objectivement et sans considérations chromatiques, je dirai qu'il est épuré (voire minimaliste) avec une grande zone de notification (responsive) qui s’étale sur toute la largeur de l’écran et un menu latéral glissant qui présente a la foi les options (recherche de personnes, paramètres, invitations) et les personnes qu'on suit.

A noter en bas de toutes les pages le menu "WTF" qui regroupe l'aide du site (en anglais bien sur) la presentation du concept et de l'équipe.

A quoi ça sert ?

  • A çà c'est de la question et bien comme je te l'ai dit Ello a vocation a être un réseau social généraliste, l'utilité c'est donc de publier et de partager avec ses copains
  • dans les plus par rapport a ses concurrents, il y a cette promesse de confidentialité
  • Il y a aussi que comme tout nouveau jouet proposé a des internautes, il va faloirs qu'on imagine comment l'utiliser
  • dans les moins il y a qu’on ne vois pas bien ce que ça apporte en plus (a part la promesse de confidentialité)

et puis..

il y a quand même quelques bugs

çà bug un peu non ?

  • Comment dire çà bug même beaucoup
  • Il n'est pas rare qu'il y ai de Gros ralentissements
  • Que des clics sur un bouton ne produise rien (ou des réaction en série, j'ai par exemple eu le malheur de cliquer deux fois sur le bouton "say Ello" et le machin m'a ouvert 10 fenêtre de rédaction de message)
  • Qu'une publication apparaisse plusieurs fois
  • qu'on ne puisse pas s'abonner ou se désabonner à quelqu’un
  • qu'on ne puisse pas changer d'avatar
  • que le moteur de recherche marche un peu quand il veut ce matin je cherchait bembelly, je ne l'ai jamais trouvé avec le moteur)
  • ...

Que de nombreuses fonctionnalités ne sont pas encore active (comme la messagerie privée par exemple, ou l'import de videos directement dans l'interface)

Bref çà bug beaucoup et çà ressemble quand même plus à une version Alpha qu'à une version beta

Mais il y a quand même de (tres) bonnes idées...

  • je l'ai dit plus haut l'interface est responsive, elle s'adapte automatiquement à la largeur de l'ecran de l'utilisateur, ce qui rend l'interface trés sympa à utiliser sur un smartphone ou une tablette.
  • Que de nombreuse fonction marche par glisser déposer
  • il y a des raccourcis clavier pour nettoyer l'interface ce qui rend le site très sympa à utiliser sur PC
  • on peut formater son texte, et il n'y a apparemment pas de limitation du volume de texte qu'on peut produire,
  • que comme personne n'y comprend rien pour le moment l'ambiance y est plutôt potache et conviviale,
  • et surtout c'est techniquement simple (moins de 10 boutons pour naviguer dans tous le site c'est tres confortable)

oui mais si il n'y a pas de pub et pas de traçage comment ça se finance ?

La légende dit que les fondateur de Ello ont créé le réseau au départ pour leur usage persoet que gagner autant que les fondateur de facebook n'est pas leur objectif.

Ça donne un petit coté sympa qui inciterai a leur pardonner la version beta

et puis ils sont cool, il n'en veulent pas à nos précieuses données personnelles «they are not evil ;)» comme dirait l'autre)...

et pourtant, il y a quelques jours le blogueur Aral Balkan dans un billet intitulé «Ello, Goodbye» s’inquiétait du fait que les financiers qui avaient beaucoup investit dans le développement de Ello risquaient de demander une rentabilité rapide a la société, et que la collecte et la vente de données seraient surement une manne non négligeable à saisir.

Pour leur part, les créateurs de Ello annoncent un modèle "freemium" avec des fonctionnalité en plus qui pourraient être proposées au utilisateurs payants et financer le projet.

et le site (du moins sa version beta) et (très) clair sur les données collectées, et donne la possibilité (dans les paramètres utilisateur) de ne pas être suivi par leurs scripts d'analyse.

allez soyons fou

faisons leur confiance.

rappelez vous on a fait confiance a Facebook et a Google

On serait quand même vache de ne pas donner leur chance a des petit jeunes bien sympathiques qui ont pris la peine de nous expliquer les règle du jeu dès le début (pourvu que ça dure)

Ou pas

Bon mais es ce qu'il faut y aller ?

Ne ferme pas ton Facebook, ton google+ ou ton twitter tout de suite,

n’enterre pas non plus Ello avant la fin de son accouchement (c'est un peu trash comme image désolé) pour autant.

l'outil est plein de bonne idées et si j'en crois ce que je lis ssur les profils des quelques utilisteurs que je suis les "early user" sont partagés entre la fascination, la recherche de pratiques communes ou la perplexité face a un outils qui est loin d'être aboutit.

on va laisser le temps au temps, essayer de dompter la bête et voir. on va être indulgent en se rappelant de ce a quoi ressemblaient facebook, twitter et google+ à leurs débuts

bref, je crois qu'il faut essayer (mais peut être sans se précipiter)

d’ailleurs il me reste deux invitation si çà te tente, laisse un commentaire

on en reparle

après je dis çà, je dis rien

a si peut être, pour me faire Ello, c'est ici :ello.co/lolobobo

Depuis le temps qu'on en parle

Freaks est un film dont je parle avec @Freecasebabylon et @Defrancoisjose depuis un moment.

affiche-freaks.jpg

la bonne nouvelle c'est que je viens d'apprendre chez Golem13 qu'il vient de tomber dans le domaine public et qu'il est disponibles comme 5000 autres films dans l’immense bibliothèque de Archives.org

Vous pouvez donc, à présent le télécharger ou le voir en streaming ici

en attendant au feu vert

En France depuis 2010 le code de la route indique qu'un pièton qui s'engage sur la route est prioritaire sutr tous les autres usagers de la route.

Avec cependant quelque règle à respercter( je cite le site de la prévention routière)

  • S’il existe un passage pour piétons à moins de 50 mètres, vous devez l’utiliser (art. R412-37).
  • S’il n’existe pas de passage, vous devez traverser selon un axe perpendiculaire à la chaussée (art. R412-39).
  • Aux intersections à proximité desquelles il n’existe pas de passage pour piétons, vous devez traverser la chaussée en prolongement du trottoir (pas de traversée en diagonale) (art. R412-37).
  • Vous ne devez traverser qu’après vous être assuré de pouvoir le faire « sans risque, en fonction de la visibilité, de la distance et de la vitesse des véhicules » (art. R.412-37)
  • Lorsque la traversée de la chaussée est réglée par un feu de signalisation, vous ne devez vous engager que lorsque le feu est au vert pour les piétons.

Tout piéton ne respectant pas ces dispositions encourt une amende forfaitaire de 4€.

Il n’empêche qu'en France en 2013 489 piétons sont mort sur les routes et plus de 11000 ont étés blessés.

Pas toujours en traversant.

Ce qui m’amène aux vides que je voulais partager avec vous.

la première a été réalisé par Axa en Turquie pour sensibiliser les conducteur à s'arréter au passages protégés.

La seconde présente une initiative musicale et amusante pour inciter les piétons à patienter quand le feu est rouge pour eux.

J'aime bien

- page 1 de 276