Skip to content

Alors, prêts pour la dictature ?

bruitdesbottes.jpg

En mars, j'ai pour le moins, été peu présent sur ce blog. et pourtant il y aurait eu a dire.

C'est vrai j'aurais pu causer des élections, mais mes copains blogueurs politiques l'ont fait bien mieux que moi.

J'aurais peut être du aussi faire un billet entre les deux tours des cantonales. J'y aurais parlé du temps (il y a 15 ans déjà) ou j’étais toulonnais et ou j'ai vu le FN débarquer à la tête de la mairie, sans botes, ni crane rasé, mais sans projet ni programme, se laissant guider par un populisme de bon aloi et laissant au terme de leur mandant une ville aux finance exsangues, démontrant par l'exemple qu'ils sont encore moins capable de trouver des solution réelle que ceux dont chaque jour il critiquent l'action.

J'aurais pu, j'aurais du, mais je n'ai pas écrit beaucoup. Le manque d’inspiration arrive parfois.

Et puis j'avais d’autres choses à faire.

Mais c'est pas parce que j’avais des choses à faire que je n'ai pas regardé ce qui se passait. A l'heure ou a dans les résultats de l’élection des cantonniers on cherche a voir (comme dans le marc de café) ce que nous réserves les prochaine élections, je n'ai pas pu m’empêcher de remarquer que la grande gagnant du scrutin était madame l’abstention.

Une progression sans cesse plus importante, 53,6 % au dernière régionales, et 55 % au cantonales (selon le Monde).

C'est presque amusant de voir le désintérêt électoral des citoyens.

Car c'est vrai être citoyen dans une démocratie,c'est accepter un équilibre de nos droits et de nos devoirs.

Notre principal droit , c'est le droit de vote, celui de choisir qui parlera en notre nom.

Notre principal devoir, c'est l’impôt, en le payant on participe au financement des choix fait au nom de la démocratie.

A l'inverse, dans une dictature, on a beaucoup de devoirs, et quasiment aucun droit (cela explique quelques soulèvement se déroulant à l'heure actuelle).

Et bien figurez vous qu'en mars, parmi les choses que j'ai eu a faire, il y eu (aussi) des courses au supermarché, j'ai du passer grosso-modo dans le mois pas loin d'une demi heure dans les filles d'attente à la caisse, et figurez vous qu'en observant mes contemporains, je n'en ai pas vu un seul, refuser d’acquitter la TVA (qui est quand même la plus grande part de l’impôt qu'on a devoir de payer).

Par contre en deux jours de scrutin, j'ai vu plus de la moitié de mes concitoyen, renoncer à leurs droits (pour aller chez mamie).

J'en déduit donc que le peule français plus prompt à renoncer a ses droits qu'a ses devoirs.

C'est bon, on est mûr pour une dictature...

2 thoughts on “Alors, prêts pour la dictature ?

  1. lolo

    @skullpat : je pense qu'il va faloir faire preuve de beaucoup de pédagogie pour rapeler au gens l'importance d'aller voter, quand au lien, nous avons des parcours parallèles, je suis devenu breton quand tu es devenu toulonnais, ça méritait bien que je te cite.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.