Skip to content

Si j’étais un blogueur cynique de gauche

...avec beaucoup de mauvais esprit :

Je m'amuserai à détourner le propos du nouveau ministre du budget.

Dans l’excellente émission de vulgarisation politique 2012 Portraits de campagne consacré à François Baroin diffusée il y a quelques jours, Valérie Trierweiler l’interrogeait sur son rôle d'élu local.

Fichier vidéo intégré

Sur la différence entre les fonctions d'élu local et de ministre François Baroin dit :

qu'être élu local :

  • que «c'est la vrai vie»,
  • C'est «la chose la plus passionnante»,
  • qu'on peut «Etablir un lien avec une population exceptionnelle»,
  • et que « la priorité est ici car ici c'est concret».

si on a l'esprit tordu on peut donc comprendre exactement l'inverse de ce qu'il a dit c'est a dire, qu'être ministre :

  • Çà n'a aucun rapport avec la vie des gens,
  • que ce n'est pas passionnant,
  • qu'on est complétement déconnecté de la population,
  • et que ce n'est pas une priorité car c'est abstrait.

Mais ce ne serait même pas drôle, ce serait juste cynique.

De plus, si j'étais un blogueur de gauche cynique (qui fait du mauvais esprit) je me poserai des questions sur le rebondissement du jour dans l’affaire DSK.

Je trouverai bizarre,

  • Qu’après la tempête à gauche qui a permis a certains de dire des horreurs et à d'autre de s'allier à de nouveaux candidat à la primaire.
  • Que deux jours aprés le début officiel du dépôt des candidature socialiste,
  • Qu'au lendemain de la nomination de Christine Lagarde au FMI...

les lourdes accusation contre DSK prennent du plomb dans l'aile. Ce serait quand même bizarre qu'un DSK revienne et pris d'un coup de folie se jette à corps perdu dans la course aux primaires, les remportes, tant on a dit aux socialistes qu'il était le candidat messianique.

Et que pendant la campagne présidentielle qui suivra les primaires :

  • on puisse reparler de ses affaire de quéquette,
  • du manque d'engagement de ses proches soutiens politiques,
  • ou que la nouvelle présidente du FMI puisse parfois jeter des petites phrases sur la gestion de la crise financière par son prédécesseur.

parce que si j'étais un blogueur de gauche cynique qui fait du mauvais esprit, je serais en plus un peu paranoïaque.

Ce qui m'inquiète vraiment dans tout ça :

C'est qu'en fait je suis vraiment un blogueur de gauche cynique qui fait du mauvais esprit

il faut que j'aille me faire soigner.

1 thought on “Si j’étais un blogueur cynique de gauche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.