Skip to content

les blogueurs tissent des liens

Philippe Meoule est mort.

Je l'ai appris hier soir sur Twitter, et çà m'a rendu triste.

Si tu ne le connaissais pas, je te dirais que Philippe animait un blog politique et qu'il venait de lancer un blog culturel, qui participait au groupe des Leftblogs, qu'on avait échangé quelques mels et papoté sur les réseaux sociaux. il commentait aussi parfois ici, et moi chez lui.

Hors d'Internet, nous ne nous étions jamais rencontrés.

Tu me diras que finalement, je ne connaissais pas beaucoup Philippe, et que pleurer la mort d'une personne qu'on ne fréquente pas au quotidien c'est peut être exagéré.

tu iras peut être même jusqu'à me dire que c'est bizarre de pleurer un inconnu.

et bien sur je te répondrai que je ne suis pas d'accord.

C'est vrai que les liens des blogueurs sont bizarres, il y a quelque-part, à deux rues de chez toi ou à l'autre bout du monde une personne avec une vie dont tu ne sais rien et qui un jour va écrire quelques mots,

que le hasard d'un lien ou d'une recherche sur internet va te mener à lire.

Tu aura envie de répondre, alors tu commenteras.

il (ou elle) te répondra,

et un échange commencera au fil des lectures, des questions et des réponses.

Et pourtant, il y a peu de chance que vous vous rencontriez.

Pourtant, si un jour cette rencontre a lieu, tu ne rencontreras pas un parfait inconnu. tu sauras déjà plein de chose sur lui ou elle a travers ses écrits, a travers ses questions a travers ses réponses.

A chaque fois que j'ai rencontré un blogueur (ou une blogueuse) je savais déjà plein de choses sur lui sur ce qui le passionne sur ce dont il a envie de parler. et il en savait autant sur moi.

Si on y réfléchit bien, ces liens qu'on dit virtuels sont déjà bien plus forts que ceux qu'on crée les gens qu'on croise tous les jours sans jamais leur adresser la parole. et quand ses liens se brisent ça peut aussi te toucher

le blogueur (même quand il milite pour l’anonymat) n'est pas un inconnu,

c'est un ami en devenir.

Salut Philippe, Salut l'Ami !

Je me rappelle aussi que tu aimais Doc Watson, tu en avais parlé l'an dernier à sa mort, peut être le salueras tu pour nous.

Après, je dis ça, je dis rien

7 thoughts on “les blogueurs tissent des liens

  1. lucia mel

    et de se rencontrer en vrai ça fait naître une relation à nulle autre pareille... comme si on connaissait plus intimement quelqu'un (que dans la réalité de la vie sociale ordinaire). Bref, pour lui et moi qui avions passé une soirée à échanger au KDB, je crois qu'une amitié s'était créée. Oui, après @lecoucou (Jean-Louis Fraysse), dont le compte Twitter est toujours actif, et le blog toujours en ligne http://unclavesien.blogspot.fr/, je me dis que ces blogueurs partis sur l'océan de l'au-delà, naviguent toujours près de nous, dans nos mémoires, et aussi par leurs écrits. A bientôt, les amis.

    Reply
  2. Arthur

    Je suis bien d'accord, on peut connaitre quelqu'un sans l'avoir rencontré. Et pour l'avoir déjà vécu, apprendre la disparition d'une de ces personnes touche tout autant...

    Reply
  3. Lucrecia Bloggia

    Il est vrai que les liens qui se créent entre blogueurs sont bien réels même si ils ont pris naissance dans le virtuel. Et d'une certaine façon ces personnes deviennent aussi importantes que nos amis. Nous sommes aussi heureux de recevoir un petit mot d'un blogueur qu'un email d'un ami.

    Désolée pour ta peine qui elle, n'est pas virtuelle...
    Et cette vidéo est géniale! Merci à Philippe et à toi de m'avoir permis de découvrir cet artiste.
    ;¬)

    Reply
  4. Coline

    Je comprends très bien.
    Je dis merci à internet, qui m'a permis de croiser la route de gens que je n'aurais jamais rencontrés autrement.
    J'ai des liens très forts avec certains lecteurs de mon blog. Ils étaient là quand mon père est mort, ils ont relu mon mémoire quand j'ai passé mon diplôme, ils sont enthousiastes quand j'écris. Du reste, nous nous rencontrons une fois par an, trois jours l'été, à chaque fois dans une région différente.
    Et c'est bien bon.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.