Skip to content

Le jour ou je me suis fait braquer par un bandit de grand chemin.

Oui je sais ce que tu vas me dire : si j’avais fait attention cela ne me serait pas arrivé.

Mais laisse-moi te raconter cette histoire, c’est édifiant concernant la mauvaise foi ou le manque totale de réflexion de certains « créateurs » de sites.

L’histoire commence au siècle dernier.

A l’époque je travaille pour une association qui intervient dans le champ social, mon job consiste à faire de la communication en interne et en externe. Je fais entre autre l’interface entre des travailleurs sociaux, des administrations, des collectivités territoriale et des bénévoles.

Comme souvent, dans ce type de métiers, les différents intervenants utilisent des sigles, et comme souvent, ils ne se comprennent pas.

Il me vient alors une idée toute simple, créer un répertoire de sigles du social avec leurs définitions.

Au début c’est un simple répertoire qui traine sur mon bureau et que tout le monde peut consulter.

Quelques années plus tard, au moment où internet se démocratise et ou je commence a concevoir des sites web, je profite d’un peu de temps libre pour en faire une liste accessible sur internet. Et encore un peu plus tard, au moment de la création de Passeurs-de-savoirs.fr j’en fais un petit moteur de recherche qui permet de trouver le définition d’un sigle.

Le site s’appelle le Glossaire du social et permet a quelques milliers d’utilisateurs cha semaine de trouver les définitions de sigles auquels ils sont confrontés au quotidien. Pour moi c’est une assez bonne vitrine du savoir faire de l’agence. Bien sur, je continue à prendre sur mon temps libre pour compléter la base et pour répondre au questions des utilisateurs. Il m’arrive même de passer un peu de temps pour répondre aux sollicitations d’internautes qui cherchent un définition précise qu’ils ne trouvent pas aillleurs.

Ça n’a l’air de rien, mais quand on fait le compte ça représente quand même un peu de temps chaque année pour maintenir ce site à jour. En calculant les deux années passées j’ai estimé ça à a une semaine par an... et comme l’an dernier j’étais surchargé de travail j’ai décidé de suspendre le site. Je n’ai donc pas renouvelé le nom de domaine lorsqu’il est arrivé à son terme.

Au début de l’été, un copain m’a fait la remarque que je devrais peut-être imaginer de faire revivre le glossaire peut être sous une forme moins contraignante.

Et ce matin, je découvre qu’une boite a relancé le site le glossaire du social.

Pourquoi pas.

Sauf que ces braves gens ne se sont pas contentés de reprendre le nom de domaine :

  • Ils ont aussi repiqué l’intégralité de la base (y compris ses erreurs)
  • et les quelques articles du blog.
  • L’ensemble des textes de présentation (au mot près)

Sans bien sur :

  • me contacter en amont
  • Me demander s’il pouvait reprendre les contenus
  • Faire un lien vers le site d l’agence ce qui aurait été un minimum.

Je suis juste sidéré.

Je me sens comme un gentil voyageur cybernétique qui se fait braquer au coin d’un bois numérique.

Certains internautes sont super gonflés, ou inconscients du droit d’auteur (ou peut être un peu des deux)

En fait ce qui me dérange, ce n'est pas du tout qu'un gars fasse un site qui fait exactement la même chose que le mien, ni qu'il reprennent un nom de domaine que j'ai abandonné.

Ce qui me choque, c'est que le gars s'approprient un projet que j'accompagne depuis 20 ans sans prendre la peine de me demander mon avis.

bref je suis sur le cul et il fallait que je vous le raconte

 

 

Photo : TheDigitalWay

12 thoughts on “Le jour ou je me suis fait braquer par un bandit de grand chemin.

    1. lolobobo

      Dans un premier temps je les ai contactés pour leur demander de supprimer les contenus. Après on verra

      Reply
  1. memiks

    A savoir : sans licence afficher le contenu du site t'appartient que ce soit la bdd et les articles. Il y a des erreurs, tu peux donc prouver que le contenu t'appartient. Je te conseille de faire une copie a date avant de montrer les crocs. La copie privée ou a titre de preuve est autorisée par la loi. Ensuite demande leurs de supprimer tous le contenu... En les menaçant de poursuites. En général ça suffit...

    Mais c'est dommage....

    Bon courage

    Reply
    1. lolobobo

      Oui j'avais laissé une ou deux erreurs histoire de pouvoir trouver les copies de la base. J'ai envoyé un gentil message au site (ainsi qu'à son hébergeur) on va voir la suite. merci de ton message.

      Reply
  2. B.

    Le caractère identique du site laisse penser qu'il s'agit d'une bête sauvegarde : tu ne t'en occupais plus et quelqu'un a pris le relais, voilà tout. Un article bien sensationnaliste...

    Le seul point gênant est l'absence de lien vers l'auteur, pour moi.

    Reply
    1. lolobobo

      On est d'accord sur un point ce qui le dérange c'est qu'un gars reprenne les données sans en citer la source.
      La ou on est pas d'accord c'est quand tu parles de sensationalisme. Parce que premièrement j'écris ce que je veux sur mon blog et deux l'argument tu ne t'en occupait plus alors j'ai tout repris sans te prévenir et sans riennte dire ne tiens pas. Admettons que demain tu décides de ne pas utiliser ta caisse et qu'un mec pète une vitre et se rire avec sans rien te dire tu appelles ça comment ? Ben là c'est pareil.
      Mais Merci pour ton commentaire.

      Reply
  3. matt

    Bah ...
    alors effectivement, qu'il reprenne ton boulot sans te contacter OU (j'insiste sur le OU ... ) Au moins citer sa source ... c'est pas glop.

    Apres quand aux intention du monsieur ... faut peut etre pas mettre la charue avant les boeuf ...

    Comme dit plus haut, soit il utilisait lui meme la base et l'a remise en ligne pour son usage, soit, pire, c'est un pauvre informaticien comme toi a qui on a fourni la base sans lui parler de la provenance pour qu'il la mette en ligne .

    Bref, a defaut de plus d'explication, point ne sert de s'afoller ...

    Par contre, mettre de preuves de coté "au cas ou" peut s'averer judicieu ...

    J'aimerais connaitre la suite de l'histoire.

    Reply
    1. lolobobo

      Ben justement je cherche a en savoir plus. Après je ne l'affole pas. Je me sent juste un peu désolé du manque de considération.

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.